Nombre total de pages vues

mercredi 27 octobre 2010

LANGUE UNIVERSELLE

voir l'image en taille réelle

lundi 25 octobre 2010

LE RÊVE EST LE DÉBUT DE TOUTES PERSONNALITÉS

voir l'image en taille réelle

Le rêve est le début de toute liberté


voir l'image en taille réelle

dimanche 24 octobre 2010

LOUVE ROYALE-british MENSTRUÉE MENTALEMENT ET QUI S'ACHARNE SUR L'HUMANITÉ AVANT DE MOURIR

Dirigeants Internationaux: vos enfants et les enfants de vos petits enfants vivront dans la honte si vous n'éliminez pas la pauvreté

voir l'image en taille réelle

LA FAMILLE ROYALE D'ANGLETERRE joue son rôle (façade de gentils) à la perfection tout en nous assassinant de milles façons (en endettant nos États a leurs banques, en nous divisant, nous jetant dans l'insécurité financière et de vie, en insécurisant l'emploi, en rendant inaccessible les soins --- médecins de familles qui se font rares ---et l'abondance....).

Criminels royaux impunis

Mettons ces Dirigeants internationaux sur le B.S. au moins une année... non, ce serait trop cruel, ils en mourraient d'humiliations .. mais nous de RIRES...... ah...ah....ah..... (mais ça les rendrait vraiment nobles et plus humbles)

voir l'image en taille réelle

(Ils se pensent intouchables, et ils croient qu'ils sont au-dessus de toutes vies et de toutes lois morales).... non, la Justice est aussi pour eux: traduisons-les en Cours Internationale!

voir l'image en taille réelle

Un militaire ca veut tuer, ca l'a hâte de tuer un premier être humain, et ils fêtent cela..... Que de fois les journaux nous citent que des soldats ont été pris sur le fait à se rôtir un africain sur le feu ou...... Soldats: ne soyez plus prêts à tuer ni à mourir pour la Couronne d'Angleterre qui s'est toujours foutu de nous tous...... eux dans leurs châteaux et vous couchés dans la boue à peiner et pleurer au fond de vous ....

L'Armée hypocrite qui tente de dépouiller Russel Williams de son grade de colonel pour ne pas qu'on attaque l'Armée lorsque des gens comme moi accusons ce colonel... tout en lui accordant une pension à vie..... Ils veulent aussi nous faire croire qu'un colonel ou un général ça ne donne pas des ordres de tuer, et que les meurtres qu'ils autorisent sont purifiés voire sanctifiés (médailles et gradations) par l'État.... TUER C'EST TUER, TUER UN ÊTRE HUMAIN C'EST TUER, TUER UN CRIMINEL C'EST aussi TUER, TUER DES DIRIGEANTS INTERNATIONAUX CRIMINELS C'EST ENCORE TUER. On ne répond pas par la violence mais par la miséricordre et de toujours accorder une seconde chance à tous..... La VIE est là pour nous donner jusqu'à notre dernier souffle ces secondes chances de nous repentir et de commencer à bien agir.....

Tous les militaires sont des malades, des dangereux et pire encore aux soldes des égoïstes de Londres .... TOUS LES SOLDATS SONT DES TUEURS sur simples ordres !


Des dirigeants criminels ça s'entourent de criminels mais obéissants et muets comme des taupes (secrets militaires).... Les Dirigeants Internationaux (Couronne Britannique qui se croit noble à imposer une vie de combat à l'Humanité) n'aiment que les gens achetables; que les singeux et les moutons; que les esclaves prêts à tout pour une médaille autour du.... cul; que des cinglés prêts à finir leurs vies en prison tout en ne dénonçant jamais leurs chefs (loi du silence des mafias britanniques). Ils détestent les gens libres, les humanistes qui dénoncent tout ce qui est antifraternel..... alors Londres et ses pantins taxent d'anarchistes tous ceux qui refusent de faire Allégeances à cette Monarchie de princes militaires de naissance.... ALLUMONS

voir l'image en taille réelle

Ce vidéo montrant La reine Élisabeth 11 et son mari le prince Philip avec leur pilote le tueur en séries Russel Williams est une autre des innombrables preuves que ces rois et reines s'entourent de criminels à qui ils font confiance parce qu'ils les tiennent par des informations pouvant les faire chanter.....

On n'emprisonne que ce colonel alors que tous les autres SOLDATS-CRIMINELS continuent de nous intimider, de nous espionner, de nous menacer, de nous maintenir pauvre, de ne travailler que pour les milliardaires entreprises de Londres,....... et faire le Commerce International des drogues pour ainsi détruire nos enfants ... et d'inonder nos télés de leurs.propagandes de la vie de combat avec leurs films de guerre, médiévaux (d'épées) et de princes avec leurs châteaux (pendant que les peuples peinent pour vivre).

Il faut vraiment être stupide pour suivre des ordres à la lettre sans les questionner et sans exprimer sa pensée..... et tout ça par peur et pour conserver son job de B.S.-militaire. Ils ont toujours de l'argent pour la guerre (et pour que les pauvres soldats s'entretuent et tuent des civils) mais pas pour éliminer la pauvreté!

Tant qu'on subira une économie mondiale de la concurrence et qui oblige les pays à s'entrepiller au lieu de s'entraider: ce sera une guerre permanente entre les humains pour survivre minablement...... et les militaires paraîtront et agiront mal. Lorsqu'on aura une Économie du Partage entre les Pays, là ...... ca va être merveilleux pour tous..... et les soldats auront une belle vocation !

*** Enrôler militairement des jeunes de 18 ans c'est criminel: c'est de l'abus de confiance car ces gens sont souvent pauvres et sans emplois et leurs familles les accusent d'être des parasites-paresseux..... alors ils sont coincés entre l'idée de se tuer (violence à soi) ou de devenir soldat (violence aux autres)


Défendons nos enfants mieux que cela, et ne les vendons pas à une Industrie de guerre..... Cultivons l'amour autour de nous..... Personnellement j'ai hâte de cesser de dénoncer tout ce qui est violent et antifraternel pour enfin qu'ensemble on installe des contextes écono-politiques humanistes.

Et OBAMA aussi est en train de se faire manipuler par Londres.

Le but des Britanniques est de montrer que les NOIRS ne font rien de mieux que les BLANCS

Jessica Loyd et Marie-France Comeau ... ne seront pas mortes pour rien puisque leur assassin va dénoncer la Couronne Britannique de former des meurtriers en puissances ?????? Ce colonel : va-t-il se reprendre et dénoncer les manipulateurs internationaux de Londres ????

voir l'image en taille réelle

voir l'image en taille réelle

LA COURONNE BRITANNIQUE CONTRÔLE TOUT avec son Armée ''Américains'', et se met ainsi à l'abri de tous soupçons et de toutes accusations (stratégie géopolitique afin de gouverner sans inquiétudes)

voir l'image en taille réelle

VOS DESCENDANTS AURONT HONTE DE VOUS ET VOUDRONS VOUS OUBLIER..... si vous n'ÉLIMINEZ PAS ENFIN LA PAUVRETÉ DANS LE MONDE, et cessez d'éliminer les pauvres que vos mentalités créent..... N'accusez plus la Croissance Démographique parce que vous ne voulez rien partager avec personne, . .

===========================

annexe

Londres refuse sa responsabilité envers les pauvres qu'elle crée mondialement: alors elle accuse la Croissance Démographique pour se déculpabiliser....

Selon ces dirigeants bourgeois la pau­vreté serait pro­vo­quée par une crois­sance démog­rap­hique plus rapide. L’aide au dével­op­pement et l’éman­ci­pation des femmes sont aujourd’hui mises en avant sur­tout à cause de leurs effets négat­ifs sur la fer­ti­lité.

La surpopulation est un mythe répandu et entretenu par les pays riches qui affirment que leur avenir est menacé par la masse numérique des pauvres. «Les pays riches considèrent le chiffre des populations dans les pays pauvres comme une menace à leur sécurité.» (The New World Order and Demographic Security, Michael Schooyans, 1995). Les pays riches prônent la doctrine de l'espace vital pour leur propre intérêt et dans l'intention de préserver leur bien-être, affirmant leurs droits de préemption sur les ressources naturelles, la connaissance et le savoir-faire. Ils cherchent à prévenir l'apparition de rivaux potentiels (par exemple, la population de la Chine : 1 225 400 000; celle de l'Inde : 969 963 000). Leur propagande est souvent accompagnée d'un avertissement concernant la détérioration de l'environnement et l'épuisement des ressources naturelles.


Les rév­oltes et le « com­mu­nisme » étaient attri­bués à la crois­sance de la pau­vreté, qui elle-même était censée pro­ve­nir de la crois­sance démog­rap­hique. La poli­ti­que démog­rap­hique offrait une issue facile : le plan­ning fami­lial amè­nerait la prospérité. Les gou­ver­ne­ments et les opi­nions publi­ques furent bom­bardées par la pro­pa­gande mal­thu­sienne. Des livres comme La Bombe démog­rap­hique de Paul Ehrlich devin­rent des best-sel­lers..... C’est ainsi que le pré­sident Johnson déc­lara : « Chaque fois que nous inves­tis­sons 5 dol­lars dans la poli­ti­que démog­rap­hique, nous éco­no­misons 100 dol­lars d’inves­tis­se­ments dans la crois­sance éco­no­mique. » De plus, il sem­blait beau­coup plus facile et éco­no­mique de tuer une guér­illa dans l’utérus des femmes du peuple que dans les mon­ta­gnes. HORREURS ET HORREURS....

Lors de sa pre­mière confér­ence mon­diale, à Bucarest, en 1974, la poli­ti­que démog­rap­hique fut uni­ver­sel­le­ment acceptée. Presque tous les États du « tiers monde » la sou­tien­nent aujourd’hui, du moins ver­ba­le­ment. ERREURS DE JUGEMENTS



Malthus est celui qui a osé affirmer que la création d’une famine artificielle était une excellente façon de contrôler ou d’exterminer des populations.

Beaucoup semblent ignorer que l'Évolution Technologique augment avec la l'accroissement des cerveaux et non pas leur dépopulation! ..... et que les res­sour­ces mon­dia­les sont iné­ga­lement dis­tri­buées, pire, dilapider et converties malicieusement en bio-carburants tel est le cas pour la majorité de la Production mondiale de céréales.... que les riches poussent les gens vers des zones peu fer­ti­les, dont les sols sont rapi­de­ment épuisés.

Avec l’arrivée de contraceptifs, on a cru à la libération des femmes. Cependant, malgré les consensus de la Conférence internationale sur la population et le développement (Le Caire, 1994), le contrôle démographique constitue une motivation de fond pour la recherche en contraception et son financement, ainsi que pour les pratiques de beaucoup de programmes de planning familial à travers le monde. Au nom du contrôle démographique, les droits des femmes sont lésés: droit à l’intégrité physique, à l’information, au consentement éclairé, à la dignité.

Stérilisation de péruviennes

L’exemple des stérilisations de masse au Pérou a atteint la presse internationale tout récemment, mais il y a longtemps que les femmes les subissent. La mise en scène est presque toujours la même: des bannières annoncent «un grand festival de la santé», un groupe de musique joue sur une estrade et des affiches en espagnol proclament «Gratuit: ligature des trompes et vasectomie».

Cependant, dans plusieurs des petits villages des Andes, la plupart des gens ne parlent que le Quechua. Aussitôt descendus du camion les ayant amenés au marché du dimanche, une infirmière les invite à se présenter à la clinique communautaire. Là, on vaccine les enfants, pendant que leurs mères, sans qu’elles réalisent vraiment ce qui s’est passé, se retrouvent avec une ligature des trompes. Donnent-elles vraiment leur consentement? Quand l’infirmière leur demande: «Voulez-vous vraiment avoir autant d’enfants que des cobayes», elles répondent fermement «Non». Et cela est suffisant pour l’État; dans l’espace de dix minutes, l’intervention est faite. En 1997, 100 000 femmes ont été ligaturées et 10 000 hommes vasectomisés.


La mise en pra­ti­que des poli­ti­ques démog­rap­hiques se révèle extrê­mement néf­aste, et c’est pour­quoi de nom­breu­ses orga­ni­sa­tions de femmes y sont opposées. Les gou­ver­ne­ments uti­li­sent par­fois la coer­ci­tion directe. En Inde, l’admi­nis­tra­tion orga­nise fréqu­emment des raids sur­pri­ses sur des vil­la­ges afin d’y sté­ri­liser toutes les femmes. Dans les années 1960, les Etats-Unis pous­saient cer­tains Etats à faire bais­ser la nata­lité en menaçant de ne pas leur dis­tri­buer d’aide ali­men­taire. Durant la famine au Bengladesh, on promit un sac de riz à chaque femme qui accep­tait de se faire sté­ri­liser. On appe­lait cela une « réc­omp­ense ». Mais les femmes qui refu­saient d’être sté­rilisées étaient punies, car on ne leur dis­tri­buait pas de riz. On appli­qua le même système de réc­omp­enses et de puni­tions au per­son­nel médical qui sté­ri­lisait les femmes. Ces mesu­res bru­ta­les conve­naient à des opé­rations rapi­des et bâclées.

Les tenants du contrôle démographique préconisent l'utilisation de méthodes
contraceptives telles que les "vaccins" anti-fertilité et la Quinacrine .....

" VACCINS " ANTI-FERTILITÉ SUR LES FEMMES

Par exemple, la Quinacrine, naguère utilisée contre la malaria, est maintenant employée pour stériliser chimiquement les femmes. Les tenants du contrôle démographique préconisent l'utilisation de méthodes contraceptives telles que les "vaccins" anti-fertilité et la Quinacrine parce qu'elles sont faciles à administrer et peu coûteuses.

LA STÉRILISATION DES FEMMES AVEC LA QUINACRINE



''Comment mettre le bonheur des gens comme priorités dans vos travaux; dans le calcul de la rentabilité, de l'Administration, de la Finance, de la Gestion, de la Comptabilité, la Politique .... ?''


Des ins­ti­tu­tions impor­tan­tes comme la Banque mon­diale prét­endent sou­vent que la pau­vreté du Sud ne pourra être enrayée que lorsqu’on frei­nera la crois­sance rapide de la popu­la­tion..... par le planning familial (avorter les pauvres, rendre stérile via les insecticides stérilisants dans les cultures céréalières.....)


**** ----- >>>> Comme les puis­sants grou­pes amé­ricains et londoniens ne vou­laient pas dis­cu­ter de leurs pro­pres res­pon­sa­bi­lités dans les pro­blèmes du « tiers monde », alors ils incri­mi­naient la crois­sance démog­rap­hique.


Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la fertilité masculine n'a cessé
de ...

Et selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) le taux de fertilité masculine a baissé de presque la moitié durant les 20 dernières années, en passant de 110 millions à 60 millions de particules de spermatozoïdes de par millions


Et voici une déclaration dangereuse et incriminante de et pour l'OMS:
« La population s'accroit malgré les fléaux tels que le sida. C'est la réduction du taux de fertilité qui fait baisser la population », a indiqué la directrice du département de la population Hania Zlotnik..... Donc Londres mondialement maintient sa dépopulation en baissant le taux de natalité pour augmenter les prolétaires..... L'ONU feint d'ignorer que la FAO a prouvé qu'avec les technologies actuelles on pouvait nourrir 100 milliards d'humains sur terre; alors les dirigeants égoistes et bourgeois qui ne veulent rien partager parle encore de Surpopulation mais il s'agie en réalité d'UNE SURPOPULATION D'ÉGOISTES.

La solution meurtrière pour ces hégémonistes-HITLÉRIENS.....: ''Le rapport considère que 62 pays dans le monde sont « très affectés par le VIH/SIDA » en tant qu'épidémie, dont 40 en Afrique.''.... Les projections reposent aussi sur l'extension du nombre de personnes atteintes du VIH/SIDA


Je ne l'invente pas cette autre preuve ---->

« Pour y parvenir, il est essentiel que l'accès à la planification familiale (avortements accrus) s'accroisse dans les pays les plus pauvres », affirme le rapport de l'ONU, qui souligne que si la fertilité se maintenait aux taux actuel, la population de ces régions s'élèverait non pas à 7,9 milliards mais à 10,6 milliards.



« Une grande proportion de la population vit dans des régions côtières proches du niveau de la mer. Si le niveau de la mer montait demain de quelques mètres, il y aurait de nombreux morts, mais même si cela arrivait il resterait encore suffisamment de gens.... », a-t-elle ajouté. On croirait entendre des SUGGESTIONS aux gouvernements très tendancieuses.....
Puis, la population commence à vieillir et la base se rétrécit. C'est une phase relativement bénéfique, parce qu'il y a plus de travailleurs que d'enfants. C'est la phase dans laquelle une grande partie des pays d'Asie et d'Amérique latine sont à présent, et dans laquelle ils resteront pendant deux décennies, a ajouté Hania Zlotnik.


Les DÉPEUPLEURS: la Banque mondiale, le FNUAP, l'UNICEF, USAID, CIDA, l'Organisation mondiale de la Santé, et International Planned Parenthood Federation..... Ces organisations promeuvent des politiques malthusiennes par des campagnes massives et scandaleuses comprenant habituellement des mesures obligatoires de contrôle de la fertilité, la promotion de l'avortement, de la contraception, de la stérilisation et de l'avortement comme solutions au problème de la pauvreté.

conclusion

Les 5,5 milliards d'habitants des pays pauvres ont un impact beaucoup plus faible sur la planète que le milliard d'habitants des pays riches.

La Terre pourrait parfaitement supporter 12 milliards d'humains ayant le mode de vie des Africains. Le problème n'est pas un problème de nombre, c'est un problème de distribution des produits et richesses (Partage égalitariste et....)..


Si le taux de natalité s'installe au-dessous de 2,1 enfants par femme pendant plusieurs générations, il est évident que la population finira par cesser de croître..... mais comme nous l'avons démontré: le problème n'est pas la Croissance Démographique continue mais le partage mondial des richesses collectives.

HORREURS

En Suède et en Italie, il y a longtemps que la fécondité est inférieure au taux de renouvellement : la population est donc désormais suffisamment âgée pour que les décès soient plus nombreux que les naissances. Dans pratiquement tous les pays où les gens sont passés d'un mode de vie traditionnel à une vie moderne, ils se déterminent pour un nombre d'enfants qui n'assure pas leur propre remplacement.

La population évolue trop lentement et trop " loin " des gens.....




Nous assistons aujourd'hui à l'exécution d'un programme d'ingénierie sociale par des marchands de mort, des administrateurs de la mort dont l'objet est la mise en œuvre d'un programme scientifique pour la destruction d'ennemis futurs. Le mal commis maintenant par des organisations qui attaquent la vie humaine, comme Planned Parenthood, dépasse les actions combinées de Hitler et de Staline. Les puissants de ce monde mettent en œuvre dans leur propre intérêt la doctrine de l'espace vital invoquée par leurs précurseurs au nom de la race. L'Allemagne nazie gérait l'avortement qu'elle mettait à la disposition des races prétendument impures mais l'interdisait à la race aryenne. L'Allemagne de Hitler organisait la stérilisation, l'avortement et l'euthanasie ainsi que leur «solution finale» (les chambres à gaz). Notre société les imite aujourd'hui avec ses «cliniques de la mort». Il est ironique qu'en répandant ces pratiques anti-vie dans l'espoir de garder le contrôle sur les pays du tiers-monde, les pays développés ont produit un effet boomerang et sont devenus les premières victimes de leur propagande anti-vie.

Être entouré de nombreux humains et qui en plus vivent sainement et son heureux de vivre parce qu'étant tous sécures financièrement: c'est le plus beau des paradis terrestres imaginables. Imaginez des milliers de gens autour de vous telle UNE GRANDE FAMLLE chaleureuse et bienveillante: vous y seriez tous biens, tous les gens vous regarderaient avec gentillesse et vous pourriez parler à qui vous le désireriez sans peurs de refus ou d'impolitesses....

Nous avons besoins de chaleur humaine, d'être entouré d'ami(e)s et non d'être envahi de haines, de gens insécures et inquiétants par ce fait.....

''VAUT MIEUX ÊTRE ENTOURÉ DE MILLIERS DE GENS HEUREUX QUE D'UUNE SEULE PERSONNE HAINEUSE''

voir l'image en taille réelle

Le rêve est le début de toute liberté


voir l'image en taille réelle






=========================

à suivre .......


BLOG EN DÉVELOPPEMENTS, revenez.....

cliquez ici-bas pour accéder aux BLOGS les plus audacieux et informatifs

H u m a n i t é



jeudi 14 octobre 2010

LINCOLN DÉNONÇAIT L'ANGLETERRE AINSI

COMMENT EN SORTIR ENSEMBLE et non désespérément chacun de son côté?

voir l'image en taille réelle
Les États bourgeois cachent sciemment les conséquences de leurs mentalités élitistes-hiérarchistes

Les statistiques les plus dangereuses sont celles qui concernent les données macro-économiques, qui servent de base à la conception des politiques budgétaires, monétaires, industrielles, sociales, etc.


voir l'image en taille réelle
Une statistique qui viendrait dire par exemple que ce mois-ci il y eut 50 000 emplois de créés serait mensongère si elle omet de dire aussi qu’en même temps 60 000 ont été perdus

Londres cache les vrais chiffres .... NOS MAIRES UTILISENT LES STATISTIQUES POUR NOUS FAIRE CROIRE QUE TOUT VA BIEN

Les statistiques pour cacher malicieusement les faits, la réalité, la pauvreté, le vrai nombre de chômeurs et de gens vivant sous le Seuil de Pauvreté ....


« Lorsque les Gouvernements émettront de la nouvelle monnaie gratuitement (et en fonction d’assurer à tous un bon pouvoir d’achat suffisant) : il n’y aura plus de limite au Progrès, aux avantages de vivre en collectivité et, au véritable progrès humain », disait LINCOLN


L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique” Albert Einstein



mercredi 13 octobre 2010

LOTO vient des britanniques comme diversions ...... La loto, c’est un impôt sur les gens qui ne comprennent pas les statistiques.

La loto, c’est un impôt sur les gens qui ne comprennent pas les statistiques.








dimanche 10 octobre 2010

LARCINS, LAMENTABLES CONFORMÉS AVEC LEUR ''RÉALITÉ DE SUIVEUX''


LA RÉALITÉ? VOUS LA VOULEZ? ... ALORS LA VOICI


voir l'image en taille réelle

http://www.pixyup.com/uploads/052244524c5b22c48fc7b.GIF

voir l'image en taille réelle

LES HUMAINS NAISSENT BONS: c'est Londres qui divise l'Humanité, la fait mal agir et la rend méconnaissable

voir l'image en taille réelle
Les humains tout comme les animaux peuvent êtres méchants ou bons dépendamment des contextes de vies dans lesquels ils seront élevés
CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE (dépeupler) en accoutumant aux drogues:. La guerre invisible
-----»''DROGUE''
voir l'image en taille réelle

En IRAQ, il y a plus de gens qui mouraient de la drogue que des armes! Il en est de même en Afghanistan actuellement! Les Dirigeants Internationaux élitistes le savent bien et c'est pour cela qu'ils font le Commerce Mondiale des Drogues; car ainsi ils peuvent tuer sans être soupçonnés.

Tous les Pays du Monde sont sous Tutelle Britanique..... et pourtant les gens continuent de croire que la reine n'est qu'un symbole mais accusent les Illuminatis, la Trilaétérale, les Bilderbergs, les Francs Maçons.... et qui sont pourtant tous des tentacules de la pieuvre ''Couronne d'Angleterre''.

lundi 4 octobre 2010

LONDRES ET SON CLUB DE ROME



L'Environnement c'est d'abord les humains. Hélas, la Politique et l'Économie sont les reflets de nos habitudes de vie et d'alimentation: c'est un fait.....


PRÉAMBULE

On ne doit pas se laisser mener par des slogans ou des termes vagues mais par des principes de vie.

De grâce n’assistons plus à cette érosion des droits humains au profit des droits économiques !

Rien ne doit subordonner les quelques 6,7 milliards humains de la Terre (et leurs droits au bonheur, à l’autonomie, aux héritages territoriaux, sociaux et économiques): ni l’Économie, ni les Banques (la Banque Mondiale), ni les Armées, ni l’OMC et ses multinationales-lobbys : rien ! Tout doit nous servir: pas nous asservir! Loi anti-monopole et ainti-banque-privée car toutes les Banques doivent devenir publics. La Société seule a le pouvoir de créer tout l’argent nécessaire de sorte à assurer à tous la sécurité financière, une vie décente et de qualité, et le plus de liberté et d’autonomie possibles grâces à des Services d’Aide et de Protection (de nos Droits…).


Pour que le Développement Durable ne soit pas celui d’Alcan et d’autres Exploiteurs mais celui des VALEURS HUMAINES. Ce qu’il y a de plus réel et des plus concret : c’est l’humain et ses besoins naturels, spécifiques, sociaux et économiques!


Le Développement ne part pas des biens, pas de l’Économie, ni des multinationales ; il part des humains et de leur société adéquate comme seule École, et de leur organisations et de leurs disciplines fraternelles

Le véritable Développement Durable c’est LORSQUE TOUS ONT ASSEZ D’ARGENT POUR EN PROFITER, LORSQUE TOUS REPRÉSENTENT UN POUVOIR D’ACHAT ; OÙ TOUS DEVIENNENT UN INVESTISSEUR, UN CONSOMMATEUR, UNE ENTREPRISE EN SOI! Par exemple, si on s’assure que chacun a au moins 60 000 $ par année : alors chacun a un potentiel socio-économique de consommation et un pouvoir d’achat de 60 000 $. Les commerçants et les entreprises… tous vont e profiter!

Nous ne sommes pas des ressources humaines ni des machines à travailler.

Nous ne sommes pas des valeurs marchandes d’économie ni du matériel à exploiter pour un usage déterminé par des mondialistes élitistes qui croient en l’esclavage et aux hiérarchies qui rapportent.

Nous sommes des but, des finalités : pas des moyens.

‘’Le refus de Production’’ de Kraick Berg. Il dit en gros qu’on est passé de l’artisanat à la production et qu’on a pas à faire de nos enfants des producteurs et des travaillistes en série.

L’Économie, la Politique, le Droit…. sont pour soumettre la plus grande somme de bonheur possible! Les LOIS doivent nous accoutumer au Partage, à l’Égalité… aux Valeurs Fraternelles, et n’exister que pour garantir à tous une vie décente ! « La Terre et tout ce qu'elle contient sont un don fait aux hommes pour l'entretien et le réconfort de leur être. Tous les fruits qu'elle produit naturellement appartiennent en commun à l'humanité », dit John Locke. « La Planète n'est pas le monopole des riches et des puissants, mais propriété commune, même si cette notion n'est pas inscrite dans le droit romain, ni dans le Code civil », René Dumont. Le véritable Droit n’est que dans les Valeurs Fraternelles. TOUS LES HUMAINS DE LA TERRE, SANS EXCEPTION, ONT LE DROIT A UNE VIE DÉCENTE, à la Sécurité financière, à vivre dans des contextes écono-socio-politiques fraternels. Dans son traité Des devoirs, Cicéron dit qu'« on a toujours cherché à garantir par le droit l'égalité ; s'il n'avait pas cette raison d'être, il ne serait plus le droit ».


Le terme ''Développement Durable'' fut créé par le Club de Rome aux fins de dépeuplements progressifs.

Le terme ''Développement Durable'' est un ''fourre-tout'' qui ne sert en réalité que les idéologies des dominants, ... Le terme ''Développement Durable'' est un pège et les écolos y sont entré le nez dedans sans se rendre compte dans quoi ils s'embarquaient et sans voir le piège invisible et infernal qui siphonne leurs énergies et leurs temps

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

Paix Durable. Sécurité de vie en société durable….. Sécurité Financière de tous durable

Le Développement Durable c’est… savoir et prôner que L’IMPÔT C’EST LE BIEN DE TOUS


Toute la construction du système dont sont issus le GIEC, la CCNUCC, les politiques liées au changement climatique, le développement durable et les principes défendus par le GIEC en vue de la Conférence climatique de Copenhague sont issus d’une idéologie environnementale née des travaux du Club de Rome, de l’action du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, de la Commission Brundtland (1984-1987).

Contre la liberté et la richesse des autres

Cette idéologie veut détruire la croissance, réduire la population mondiale par tous les moyens, et recourt à la stratégie de la peur, fondée sur le changement climatique catastrophique, pour faire aboutir un certain nombre de projets liberticides et destructeurs de richesses.

Il convient de citer, à ce sujet, le rapport d’Alexander King et Bertrand Schneider, respectivement Président et Secrétaire général du Club de Rome, diffusé en 1993 sous le titre « La Première Révolution Globale » :

Le Club de Rome se fit connaitre mondialement en 1972 par son premier rapport, The Limits to Growth, traduit en français par l’interrogation Halte à la croissance ?. Son interpellation intervint à l’apogée de la période dite des Trente Glorieuses, une période de croissance sans précédent dans les pays qui se qualifiaient eux-mêmes de développés et qui laissait penser que cette croissance était sans limite imaginable. Le concept de croissance zéro fut à l’origine de la naissance de l’écologie politique.

ALEXANDER KING A CRÉÉ LE CLUB DE ROME : Universitaire de l'Imperial College de Londres. Il fit parti de l'Ordre des scientifiques britanniques; et des Compagnons de l'Ordre de St Michel et St George ; et des Commandants de l'Ordre de l'Empire britannique ;.... Il a voyagé aux États-Unis en 1943, devient chef de la Mission scientifique britannique et scientifique attaché à l'ambassade britannique à Washington.

Les notions de développement durable et d’empreinte écologique font du Club de Rome un précurseur. Si, au XXIe siècle, la majorité s’accorde à prendre en compte les problématiques environnementales, d’autres n’acceptent pas ces analyses qui impliquent beaucoup de remises en question. Ils s’en prennent parfois au Club de Rome, à l’origine de ce qu’ils pensent être du catastrophisme.


Les Dirigeants Internationaux avec leurs égoistes livres: ILS PARLENT DE ''SURPOPULATION'' POUR NE PAS PARTAGER!

« Pour faire face à ce problème [croissance de la population et diminution de l’approvisionnement alimentaire], il sera nécessaire de trouver des moyens de prévenir une augmentation de la population mondiale. Si cela doit être fait autrement que par des guerres, la peste et les famines, cela demandera une autorité internationale puissante (ici ils prouvent qu'ils dépeuplaient par des guerres et des famines sciemment orchestrées....). Cette autorité devrait distribuer la nourriture mondiale aux diverses nations en proportion de leur population au moment de la mise en place de l’autorité en question. Si par la suite une nation augmente sa population, elle ne devrait pas recevoir plus de nourriture. Le motif de ne pas augmenter la population serait donc très convaincant. La méthode préférée d’empêcher une augmentation devrait être laissée à la discrétion de chaque État. ».

« La possibilité d’un changement climatique irréversible avec des conséquences difficilement prévisibles est une menace imminente. De tels éléments de la problématique actuelle ont un caractère global et ne peuvent pas êtres combattus par des puissances isolées, même les plus grandes. Ce n’est que si les habitants de la planète réalisent qu’ils sont en face de dangers imminents et collectifs, qu’un pouvoir politique universel sera généré en vue d’une action unie pour assurer la survie de l’humanité ». Page 4.

Et plus loin :

« En cherchant un ennemi commun à combattre, nous en vînmes à l’idée que la pollution, la menace de réchauffement global, les pénuries d’eau, la famine et autres dangers du même genre feraient l’affaire. Dans leur totalité et dans leurs interactions ces phénomènes constituent une menace commune que tout le monde doit affronter ensemble.

« Mais en désignant ces dangers-là comme étant l’ennemi, nous tombons dans le piège, dont nous avons déjà entretenu nos lecteurs, à savoir prendre les symptômes pour la cause. Tous ces dangers sont causés par l’intervention humaine dans les processus naturels, et ce n’est que par des changements d’attitude et de comportement qu’ils peuvent être surmontés. L’ennemi véritable, c’est l’humanité elle-même ». Page 75.


ROME ET LONDRES APRÈS LEURS BELLES GUERRES MONDIALES
ILS CONTINUÈRENT DE DÉPEUPLER
par tous les moyens vicieux, hypocrites et salauds

Le rapport "The limits to growth" - Halte à la croissance ?

Sans surprise, leur modèle égoïste, fondé sur des données exponentielles, prédit l’effondrement complet de la société et peut-être de la biosphère. Naturellement, le fait de mettre en œuvre le Club de Rome de la solution d’un gouvernement mondial totalitaire se traduira par la fin possible de l’humanité.

Cette politique est en germe dans le Protocole de Kyoto. Le but des champions du Nouvel ordre Mondial est de la consacrer par des mesures décisives à Copenhague, en décembre 2009.

Il s’agit d’imposer à l’Occident des contraintes telles qu’elles vont nécessairement réduire son potentiel économique, abaisser le pouvoir d’achat et les revenus de ses habitants, et faire émerger de nouveaux pays tels la Chine, l’Inde, le Brésil, libres de développer leurs économies comme bon leur semble, bénéficiaires des largesses de l’Occident condamné à verser une part de son PIB et de transférer massivement sa technologie aux pays en développement.....

LA GRANDE BRETAGNE, SA REINE, SON PRINCE PHILIP, SES LORDS, SES CHEVALIERS DE MALTE ET LEURS MARIONNETTES INTERNATIONALES en Ordres et Organismes....

Pour ces élites britanniques apatrides, qui associent les principaux magnats des affaires et des banques à des politiciens de haut rang, affaiblir l’économie occidentale et promouvoir celle des pays pauvres n’offre que des avantages, des occasions exceptionnelles d’affaires et de domination.

DÉVELOPPEMENT DURABLE (l'imposture) ET SES PIÈGES CLÉRICAUX

En définitive, les seuls gouvernements à vouloir aller résolument de l’avant dans l’auto-flagellation climatique sont ceux d’Obama, du Royaume Uni, de France, d’Allemagne et de Suède....


LONDRES avec ses

MACHINES À MODIFIER

LES CLIMATS


LONDRES ET SON ARNAQUE ''CLUB DE ROME''



Infanticide du Féminisme et Contrôle Démographique sur les pauvres .... en augmentant le taux de mortalité......
par LE DÉVELOPPEMENT DURABLE équitiste et non ÉGALITARISTE

OU
L'IMPOSTURE


UN AUTRE MENSONGE via leurs statistiques

Le Club de Rome a rassemblé 53 pays ainsi que de nombreux chercheurs, scientifiques, professeurs, fonctionnaires nationaux et internationaux.

Cette association internationale a pour but de réfléchir à des problèmes planétaires globaux afin de proposer des solutions aux dirigeants nationaux.
En 1972, la première publication du Club de Rome, le rapport Meadows, rédigé par le MIT (Massachussetts Institute of Technology) et qui a pour titre français « Halte à la Croissance » annonce la prise en compte des problématiques environnementales liés au développement industriel des sociétés occidentales.
Le rapport modélise cinq tendances majeures dans le monde : l’industrialisation accélérée, la croissance rapide de la population, la malnutrition largement répandue, l’épuisement des ressources non renouvelables et la détérioration de l’environnement.

Le club de Rome déclare cet autre mensonge : ??? ' Le changement climatique dérivé de cette "pollution" sera susceptible d'affaiblir la production agricole, ou de diminuer l'espérance de vie des hommes (via des maladies qui apparaissent là où elles n'existaient pas, des sécheresses aggravées, et des risques divers), exactement comme la pollution du modèle du MIT était censée avoir ces effets'',???

On devrait plutôt y dire: ''Le changement climatique dérivé des expériences de la NASA et son projet HAARP et que cette "pollution" affaiblit la production agricole (et c'est ce qu'ils souhaitent), ou de diminuer l'espérance de vie des hommes (via des maladies qui apparaissent là où elles n'existaient pas, des sécheresses aggravées, et des risques divers..... et c'est aussi ce qu'ils souhaitent),...


Des prescriptions du Club de Rome ... (LE Gouvernement Mondial secret)

Le Club de Rome, en 1972, a construit un modèle économique mondial chargé d'étudier les effets de la croissance économique et démographique sur les ressources terrestres. La conclusion fut alors alarmante, le rapport "Halte à la croissance" énonce que "si les tendances actuelles se poursuivent sans modification, ou pire encore, même si l'on parvient à multiplier le progrès technique et à accroître le potentiel de ressources en matières premières disponibles, les limites à la croissance sur notre planète seront atteintes au cours des 100 prochaines années".

Ces perspectives qui s'inspirent de Malthus sont quelque peu dépassées mais ont inspirés certains économistes qui souhaitent mettre en place une "croissance zéro".


La Conférence de Rio de 1992 reprend à son compte les inquiétudes du Club de Rome et transforme le concept de "croissance zéro" en développement durable. Elle définit ainsi ce concept : "Ce qui permet à la génération présente de satisfaire à ses besoins sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs ».

Mais le développement durable ne peut signifier la fin du développement, il est donc question de permettre un développement qui soit à même de résorber la pauvreté dans le monde sans pour autant porter atteinte à l'écosystème et en préservant une nature propre et la biodiversité pour les générations futures.

Ces recommandations font l'unanimité mais les moyens de les mettre en place sont sujets à litiges entre :

- les interventionnistes favorable à de super institutions internationales, qui dénoncent les mécanismes de marché et du libre-échange et rêvent d'une planification mondiale de la croissance ;

- les libéraux favorables à une régulation par le marché du type "droits de polluer"et au développement de technologies permettant de produire plus et plus propre, les OGM participent de ces possibilités ;

Quant aux pays en développement ce sont eux qui pollueront le plus avec le développement de leurs industries (les Etats-Unis sont en passe d'être détrônés par la Chine en matière de pollution), ils se méfient donc de normes internationales en matière d'environnement qui conduiraient à les laisser dans le sous-développement.

Nous condamnons l’Économie actuelle, qui divise l’Humanité par la Concurrence : pour la cruauté, la pauvreté et la violence qu’elle fait subir aux peuples du monde entier. Hélas, encore de nos jours, l’Économie enlève tous les droits d’autonomie aux États du Monde entier! L’Économie fait les États, les sociétés, les mœurs, la morale, les idéologies et les personnalités humaines. L’Économie de la Concurrence force au banditisme, permet le pillage aux peuples enchaînés et aux ressources naturelles, … cette économie-là est criminelle et nous avons le droit et le devoir de la destituer et d’en changer les valeurs. Pour quand l’Économie du Partage entre les Pays?


Ce "développement durable" n’est, finalement, que l’enfant d’un savant marketing politique. On crée les besoins en alertant les opinions publiques sur une menace. La promotion de la menace est essentiellement alimentée par des fonds publics ou des dons. Il s’ensuit le développement de marchés factices où l’offre est bâtie grâce à la générosité forcée des contribuables et à la confiance de gens qui donnent aux associations ou placent leur économies. La demande est dopée par la manne publique, et contrainte par la taxation des produits concurrents ou par des obligations et interdictions.

Mais une telle économie est bien fragile. Ces gens là financent leurs affaires avec de l’argent qui ne leur appartient pas, et donc qu’ils n’utilisent pas en bons pères de familles. L’escroquerie et la corruption y sont pratiques permanentes. Les théories bâties autour du changement climatique lui-même sont des escroqueries, fondée sur la perversion de la science, et qui ne dureront que tant que la propagande forcenée masquera la réalité aux populations. Bien des réalisations industrielles n’ont résulté que d’effets d’aubaine de la part d’entrepreneurs abusés par des publicités fallacieuses et fascinés par le miroir aux alouettes des subventions.

Les Agents Sans Secret: LE 2ème RAPPORT DU CLUB DE ROME


En 1974, le livre "Mankind at the Turning Point" : The Second Report to The Club of Rome [1] (L’humanité à un moment décisif : Le deuxième rapport du Club de Rome) a été publié.


Selon le Club de Rome, la problématique mondiale est l’ensemble des problèmes mondiaux interconnectés, tels que, la surpopulation.......


Des perversions du concept de développement durable, nous devons nous affranchir, et revenir à une écologie fondée sur des bases morales et institutionnelles saines.


Vendre le totalitarisme
Il est intéressant de noter les mots plaisants et apaisants utilisés pour vendre le concept de totalitarisme : "biologique", "holistique", "différencié","harmonieux", "interdépendant", "équilibré" et "durable". Le même "développement durable" est à la mode ces jours-ci. Le développement durable a été codifié dans le droit international au cours de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (connue sous le nom Sommet de la Terre) en 1992. Le Secrétaire général et principal organisateur de la conférence était Maurice Strong. Selon son propre livre, Où, sur Terre allons-nous ? [3], il est un membre du "Comité exécutif du Club de Rome".



Il y a quelques années encore, les écologistes (britanniques) étaient les seuls à réclamer un « contrôle des naissances » dans l’optique d’un développement durable. ... Et on comprend mieux pourquoi lorsqu’on sait que ces chercheurs étaient au solde de l’Ordre de l’Empire Britannique via des Projets puristes et hégémoniques comme ceux du Club de Rome, de Rockefeller, ….


L’analyse de ce concept et de ce que les gouvernants en font révèlent une réalité bien différente. La politique de développement durable est celle d’une évolution étroitement encadrée par l’autorité administrative, qui multiplie les contraintes à l’intérieur desquelles la créativité naturelle aux hommes s’exerce sous un étroit contrôle et se voit imposer mille obstacles. Le prétexte en est la nécessité de sauver notre planète, censée être menacée par les initiatives incontrôlées des irresponsables que sont les humains.

A qui profite le développement durable ? La plus récente et la plus séduisante, et par cela même la plus perverse, de ces trouvailles est certainement le développement durable. Il s'agit encore d'un bricolage conceptuel visant à changer les mots à défaut de changer les choses, mais cette fois, on a affaire à une monstruosité verbale du fait de l'antinomie mystificatrice de l'expression. Le développement durable nous enlève toute perspective de sortie, il nous promet le développement pour l'éternité !


LA NOTION DE ''DÉVELOPPEMENT DURABLE'' FUT CRÉÉE EN 1961 par les Britanniques via le Club de Rome dans le but de trouver des stratégies pour diminuer la croissance démographique des pays pauvres, et en voici les preuves. Au lieu de Partager entre Pays et d'aider leurs pauvres, ils préfèrent s'attaquer aux pauvres et non à la pauvreté...... Ils croient réduire le nombre de pauvres en réduisant (tuant et stérilisant) des populations-cibles: quels cinglés! (Alexander King était un scientifique anglais qui aida à fonder le Club de Rome avec Aurelio Peccei en 1968).



Le Club de Rome, groupe de réflexion fondé en 1968 par un proche du commendatore Agnelli, Aurelio Peccei, administrateur de Fiat, et un savant britannique, Sir Alexander King, sous les auspices bienveillantes du banquier David Rockefeller, est en train de développer ses théories malthusiennes de la surpopulation mondiale et de l’épuisement des ressources naturelles. Les activités humaines, la prolifération des populations conduisent à la mort de la belle Gaïa, et il faut rapidement stopper la croissance et des économies, et des peuples. Ce sont des sympathisants du Club de Rome qui ont imposé la candidature de Maurice Strong à la tête de la Conférence, et plus particulièrement l’ambassadeur du pays organisateur à l’ONU, le suédois Sverker Aström. Maurice Strong était lui-même proche du Club de Rome, dont il deviendra président de la section canadienne en 1974.


- Maurice Strong est un homme à surveiller!

Le milliardaire homme d'affaire Canadien est un employé des Nations Unies, un employé des trusts et projets des Rockefeller et Rothschild, un directeur de l'Institut Aspen pour les Études Humanitaires ("Aspen Institute for Humanistic Studies"), l'organisateur de la première Conférence Mondiale sur l'Environnement en 1992, le fondateur et premier cerveau du Programme Environnemental des Nations Unies, le secrétaire général (et organisateur en chef) du Sommet de la Terre de l'UNCED à Rio en juin 1992 et un proéminent socialiste, environnementaliste, manipulateur du Nouvel Ordre Mondial, oculiste, et Nouvel Âgiste. Au milieu des années 1980, Strong a joint la Commission Mondiale sur l'Environnement où il a aidé à produire le rapport Brundtland en 1987 largement considéré pour être l'incendiaire qui a provoqué le présent "mouvement Vert".

mémoire « Ainsi va le Monde » :

"L’idée majeure consistait à intégrer au concept d’environnement le processus de développement économique et les inquiétudes des pays en développement […] L’environnement et le développement constitueraient les deux facettes d’une même médaille".

De cette réflexion est né un principe selon lequel les pays développés devaient impérativement s’attacher à maîtriser l’environnement selon les idées en vogue, et aider les pays en développement à continuer à se développer, de préférence d’une façon qui respecte l’environnement. Les pays en développement demeuraient libres de poursuivre leur croissance comme ils l’entendaient. Il revenait aux pays riches, par leurs apports et par leurs dons, de motiver les pays moins nantis à accorder des priorités à la prise en compte de l’environnement. Voila l’origine du "sustainable development", expression très mal traduite en français par "développement durable".

L’irrésistible développement du développement durable

La Conférence de Stockholm fut considérée comme un succès. L’une de ses conclusions affirmait que "Dans les pays en voie de développement, la plupart des problèmes de l'environnement sont causés par le sous-développement….les pays industrialisés doivent s'efforcer de réduire l'écart entre eux et les pays en voie de développement".
Une autre phrase du communiqué final disait que "L'augmentation naturelle de la population pose sans cesse de nouveaux problèmes pour la préservation de l'environnement et il faudrait adopter, selon que de besoin, des politiques et des mesures appropriées pour régler ces problème".

La Conférence décidait de doter l’ONU d’un Programme des Nations Unies pour l’Environnement, dont la présidence fut confiée à Maurice Strong. Celui-ci va en faire une énorme machine qui ne cessera d’étendre son domaine de compétences, et fera du canadien l’homme le plus puissant de l’ONU, après le Secrétaire Général. Pour les Nations Unies, il s’agissait là d’une opportunité d’exister réellement, car au plan de sa mission originelle de maintien de la paix, elles s’avéraient particulièrement inefficaces dans le contexte de Guerre Froide et sous la domination des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité en conflit les uns contre les autres et armés chacun du droit de veto.



On va chercher, pour assurer la présidence du groupe, un anglais, Sir Nicholas Stern, qui a commis un rapport économique catastrophiste sur le changement climatique, sur commande de Tony Blair qui désirait une caution scientifique à sa politique impopulaire de lutte contre le changement climatique (en réalité c'était pour créer des CHANGEMENTS CLIMATIQUES). On connait parfaitement les théories de Nicholas Stern et de son consternant rapport que tout économiste sérieux réfute de la première à la dernière ligne (et notamment Nordhaus, cité ici par Vaclav Klaus en personne). Avec cette composition d’assemblée, on sait d’avance quelle politique sera préconisée. Le gouvernement tourne le dos au peuple. Sa préoccupation majeure est de s’entendre avec ses clients. Parmi eux, les plus cajolés sont les Verts, parce qu’ils représentent une puissance politique substantielle, ce dont ils peuvent remercier l’ONU, car ce n’est pas au nombre d’électeurs qui leur sont favorables qu’ils peuvent prétendre à une légitimité. La tactique est de donner suffisamment de gages aux Verts pour les séparer du parti socialiste, et ainsi rendre inopérante toute opposition. Et c’est en fonction de calculs aussi dérisoires que l’on impose au peuple des politiques néfastes pour l’économie et les libertés.... DE PILLER ET D'APPAUVRIR LA MAJORITÉ.


Développements Durables sans DIVISER l'HUMANITÉ par la Concurrence.



La vraie nature des organisations écologistes

L’écologie est née au XIXème siècle. Le terme a été utilisé pour la première fois par Ernst Haeckel (1834,1919), propagateur des théories de Malthus (cousin de Darwin).... Pour Naess et ses émules, c’est l’équilibre de la nature qui domine, et l’homme n’a pas plus de droits que les autres êtres vivants, animaux ou végétaux. La primauté n’est plus à l’humanité, mais à la nature tout entière, et l’homme n’aurait aucun droit à agir pour modifier l’écosphère.

L’anglais James Lovelock (né en 1919) franchit un pas de plus, en 1972, en proposant une théorie scientifique selon laquelle le règne du vivant interagit avec l’atmosphère. Il décrit une Terre se comportant exactement comme un organisme vivant, évoluant en permanence avec tous ses composants vivants, végétaux, bactéries, animaux, etc. En 1974, il personnifie la Terre, en la nommant Gaïa, être dotée d’un métabolisme régulateur, vivant, parfois malade et susceptible de mourir. Dans le même texte, écrit en collaboration avec Lynn Margulis, il envisage l’extinction possible de l’humanité, victime d’avoir modifié l’équilibre de la Terre.


LES ACTIVISTES ÉCOLOGISTES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE SONT POUR DÉPEUPLER (criminels en pouissances).

L’un des apports majeurs à la pensée écologiste est constitué par les travaux du Club de Rome, mentionnés en première partie de l’article. Les écologistes se présentent alors en sauveurs de la planète, préconisant l’arrêt de toute croissance, la fin de la civilisation industrielle. La plupart d’entre eux adoptent les thèses eugénistes, prônent la dénatalité par la contrainte, les plus extrémistes allant jusqu’à souhaiter l’extinction de l’espèce humaine.

Les écologistes se regroupent en associations. Certaines sont franchement activistes. Ces associations se lient par delà les frontières ou essaiment dans le monde, et certaines se transforment en puissantes organisations non gouvernementales (ONG). Le WWF bénéficie d’importants dons de ses riches mécènes, les Rothschild, les membres de la famille royale d’Angleterre, les multimillionnaires regroupés au sein du club élitiste des 1001. Tous voient affluer les dons, qu’il s’agisse du WWF, de Greenpeace, des Amis de la Terre, d’Oxfam, du sulfureux Sierra Club américain. Ce sont des passionnés, à l’origine, mais en prenant de l’importance et en voyant leurs finances gonfler, ils renforcent considérablement leurs structures, versent des salaires confortables à leurs personnels, et leurs dirigeants n’ont rien à envier à ceux des grandes entreprises, avec salaires, boni et parachutes dorés. Un journaliste, Olivier Vermont, a réussi à infiltrer Greenpeace pendant une dizaine de mois, dans les années 1990, cotoyant les cadres supérieurs du mouvement, dérobant des documents confidentiels.



Un peu d'histoire

Pour comprendre certaines facettes de la situation actuelle, il nous faut remonter dans l'histoire de la pensée occidentale afin d'y retrouver les origines des idées véhiculées à l'heure actuelle.
Nous allons nous rendre en Angleterre, à la fin du XVIIIème siècle. En 1798, Thomas Robert Malthus, pasteur anglican né en 1766 et décédé en 1834, publie un Essai sur le principe de population.(1) Ce petit ouvrage d'environ 150 pages va avoir un retentissement considérable.


LE CLERGÉ PROTÉGEAIT LA MONARCHIE
ET ACCUSAIT LEURS PAUVRES

Thomas Robert Malthus est né en 1766, à Dorking, une place juste au sud de Londres. Il est devenu un curé de l'Église d'Angleterre. Il Fut professeur d’histoire et d’économie politique. Il était membre de la Société royale de Londres et associé de l’Académie des sciences morales de France. Il a publié ''Essai sur le principe de population''.

Il se trompait en pensant que la pauvreté était dûe à la croissance démographique au lieu des hiérarchies monétaires maintenues par les monarchies cléricales et royales d'Angleterre.
Thomas
Robert Malthus donne à ce rapport entre l'homme et son environnement la forme d'une loi pseudo-mathématique et le nomme principe de population (selon l'expression empruntée à un autre auteur anglais, William Godwin3). Dans la pensée de Malthus, rares seront les hommes qui pratiqueront la vertu. Le commun des mortels choisira le vice ou se mariera, avec le risque de connaître la misère. Dans les éditions ultérieures de son Essai, Malthus recommandera aux pauvres de ne pas se marier tant qu'ils ne peuvent pas nourrir leurs enfants. S'ils le font quand même, le pasteur qui les mariera devra leur expliquer qu'ils doivent s'en prendre uniquement à eux-mêmes s'ils ne peuvent nourrir leurs enfants.

Selon Malthus, le principe de population est une loi de la nature (sortons des premiers degrés de la vie reptilienne= ÉVOLUONS), donc voulue par Dieu. C'est donc Dieu qui a voulu cette misère dont souffrent surtout les classes inférieures de la société.


*** ET VOICI L'UNE DES PREUVES QUE LES DIRIGEANTS DE CE MONDE VOLONTAIREMENT MAINTIENT L'INÉGALITÉ ET LA PAUVRETÉ COMME CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE mais dans le but réel de permettre la vie à qui ils veulent....

Malthus se trompe en disant que ''Les institutions ne sont que peu responsables de la misère de beaucoup d'hommes. La société ne peut qu'être inégalitaire, composée de propriétaires et de travailleurs. S'il en était autrement, si la propriété était supprimée, si chacun partageait avec son voisin, si tout le monde était nourri correctement, la population augmenterait encore plus rapidement et dépasserait les subsistances disponibles. De toute manière, le monde courrait encore plus vite à la catastrophe. ''.... Malthus feint d'ignorer que lorsqu'on veut qu'une classe sociale ne soit pas ignorante et pauvre: alors l'État n'a qu'à l'instruire (et on sait que tous les citoyens furent obligés à l'École Obligatoire durant au moins 12 ans; et si les citoyuens en sont ressortis ''ignorants'' c'est l'État qui est en faute car il a eu 12 années pour y arriver) en conséquence et cesser de l'appauvrir en accordant des privilèges fiscaux à des minorités au détriment des masses.

En résumé, si je lutte contre les inégalités sociales, je vais à l'encontre de la volonté de Dieu. C'est la raison pour laquelle Malthus s'oppose à la loi paroissiale d'aide aux pauvres existant à son époque. Elle est néfaste et doit être supprimée car elle s'oppose à la nature même des choses et donc à la volonté de Dieu.

Malthus, cet
égoïste, dit que l'homme ne peut qu'être égoïste, il doit être égoïste: penser aux autres, partager avec eux, c'est les aider à survivre, à être imprévoyants et donc à se marier et se reproduire... (Remarquez que ''Les déviés et les détruits cherchent à dévier et à détruire'', Viny Eden )

Premier point à retenir: selon Malthus, Dieu a voulu qu'il y ait des pauvres et des riches. Dieu a également voulu qu'il n'y ait pas assez de nourriture pour tout le monde. On ne peut rien y faire. Comme la population augmente plus vite que les subsistances, il ne faut surtout pas courir le risque d'un accroissement de la population en aidant les pauvres.

Le malthusianisme est une politique prônant la restriction démographique, inspirée par les travaux de l'économiste britannique Thomas Malthus (17661834). Le terme est utilisé pour la première fois par Pierre Joseph Proudhon en 1849.

Le malthusianisme du XIXe siècle justifia l'égoïsme des personnes et groupes favorisés par la fortune, en paraissant théoriser l'idée que les pauvres étaient responsables de leur état, et que toute entreprise en leur faveur était non seulement inopérante, mais même contraire à leurs intérêts.


LES PENSÉES DANGEREUSES DES DIRIGEANTS DE CE MONDE

Dès la fin du XIXème siècle, des voix s'élèvent en Angleterre pour demander la stérilisation des sujets porteurs de défauts.

Au début du XXème siècle, des états américains votent des lois en faveur de la stérilisation des fous et des criminels; des savants anglo-saxons se réunissent à Londres pour définir les moyens de lutte contre la prolifération des autres races, qui pourraient mettre en danger la race blanche (10). Sur l'eugénisme se greffent des théories raciales, liées aux recherches effectuées au XIXème siècle sur l'inégalité des races.



Troisième point à retenir: une charité peu réfléchie encourage les faibles, (que c'est horrible de penser ainsi) les pauvres, les inadaptés à avoir des enfants. Elle aide ces enfants mal formés, non instruits, à vivre, survivre et se reproduire. La fécondité des pauvres étant plus élevée que celle des classes sociales plus instruites, à terme, les pauvres risquent d'être par leur nombre une menace pour les classes instruites. Le même phénomène risque de se produire au niveau des nations.
Le discours en faveur de la contraception se mélange avec le discours eugéniste et le discours racial - et parfois même raciste -.


Or le grand risque, c'est la croissance démographique des pays pauvres


*** C'était des extraits de l'Essai sur le principe de population en tant qu'il influe sur le progrès de la société, avec des remarques sur les théories de Mr. Godwin, de M. de Condorcet et d'autres auteurs par Thomas Robert Malthus, Londres — 1798. 1e éd. traduite par Eric Vilquin. Paris, I.N.E.D., 1980.


Galton, cousin de Charles Darwin (mais Darwin n'était pas d'accord avec lui), applique cette théorie aux hommes. Il crée en 1883 le mot eugénique (art de bien engendrer). Sa préoccupation principale est d'améliorer la race humaine. Ses observations l'amènent à souligner les différences quant au nombre des enfants par famille entre les diverses classes sociales au sein d'une nation, ainsi que parmi les nations elles-mêmes. Galton émet une mise en garde: l'évolution normale de la race humaine est menacée par l'attention philanthropique portée aux pauvres et à leurs enfants.

Écart entre riches et pauvres

Les pays riches et puissants se sont construits sur la guerre, le meurtre, l’exploitation et le pillage des autres pays.


ON PARLE DE ''SURPOPULATION''

QUAND ON NE VEUT PAS PARTAGER


LE BUT caché de la création du DÉVELOPPEMENT DURABLE pour le Club de Rome était de s'en servir comme CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE en prétextant qu'il ne peut y avoir de Développement Durable si il n'y a pas équilibre entre ce que la Planète peut produire et un nombre approprié de gens sur terre ne dépassant pas les limites de la Production Mondiale de nourritures...... Évidemment que la question semble correcte mais nous allons vous démontrer qu'elle est un piège et ne fait l'affaire que des hiérarchistes égoïstes qui n'ont jamais su partager.


Aussi proposent-ils de substituer l’équilibre à la croissance en stabilisant l’activité économique et la croissance démographique.... Voilà pour quoi le Club de Rome publiait le rapport intitulé Halte à la croissance? Rapport sur les limites de la croissance.


VOYEZ LEUR DOUBLE DISCOUR

Et quand ils parlent d'AIDE HUMANITAIRE, c'est pour utiliser des naïfs qui vont embarquer dans les projets comme OXFAM pour montrer une belle image de la Mondialisation tout en stérilisant ces pauvres et/ou les rendant malades en leur donnant le SIDA par les vaccinations, et en augmentant le taux de mortalité tout en réduisant l'espérance de vie de ces populations-cibles.



UN AUTRE GROS MENSONGE via leurs statistiques

Au sujet du ''Changement Climatique'' on veut ici nous tenir dans l'erreur car l'augmentation de l'agriculture ne peut entrâiner une croissance de la pollution à moins qu'ils acceptent qu'ils sont coupables de mettre des polluants dans notre agriculture.....

Non, je crois qu'ils couvrent les opérations de la NASA, car C'EST LA NASA QUI POLLUE L'ATMOSPHÈRE avec sa création de pluies acides et son Projet HAARP où ils se permettent de MODIFIER LES CLIMATS en envoyant des hyper-fréquences dans la ionosphère ou de sbasses fréquences dans notre atmosphère afin de refroidir et créer de l'humidité (des nuages)

Oui, le CLub de Rome protège la NASA qui change les climats depuis des décennies, et ose venir accuser les citoyens de polluer et de changer les climats. Ce sont des baveux et des criminels en puissance. Nous devons les traduire en Cours Internationale et publiciser entièrement le tout et abondamment.


Depuis plus de 3 000 ans qu'on nous tue pour un supposé CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE; qu'ils créent des guerres entre ROIS ET EMPEREURS COUSINS afin d'éliminer leurs citoyens les plus faibles-pacifiques (dans les guerres il n'y a que les brutes qui survivent hélas).

Donc, par les Changements Climatiques générés sciemment par la NASA dicté par Londres via ses Chercheurs du Club de Rome: ILS POLLUENT AFIN DE RALENTIR ET DIMINUER LES RENDEMENTS DE L'AGRICULTURE pour obliger les populations à se serrer la ceinture et à moins se multiplier.

Ils savent que les insecticides rendent malades et que certains stérilisent les gens: et au lieu de les diminuer ils accroissent leurs quantités sur la production céréalière.


Refonder l’écologie, une urgence planétaire

Voila ce qu’est devenu le développement durable : la mainmise politique, financière et économique d’une caste cooptée de grands affairistes, de politiciens de haut vol et d’organisations à prétentions philanthropiques ou écologiques. N’entre pas qui veut dans cette caste, qui se nourrit et se régénère par ses propres réseaux. Ces gens là se dotent de fiefs : présidence de multinationales ou de banques, d’organisations internationales (ONU, FMI, Banques centrales, OMC…), ils sont également représentés à la direction de l’Union européenne. Toutes ces personnes se rencontrent au sein de leurs clubs privés et organisations confidentielles tels le Council on Foreign Relation (CFR), la Commission Trilatérale, le Groupe de Bilderberg, où ils poursuivent leurs agendas particuliers pour le monde et placent leurs membres aux postes de commande les plus stratégiques. Ils sont dans les gouvernements, parfois au sommet.

L’homme de la rue voit dans "l’ultralibéralisme" la source des maux de la société actuelle. Mais le milieu décrit ci-dessus est tout, sauf libéral. La confiscation qui s’opère sur les grands centres de décision est anti-libérale. C’est bel et bien l’émergence d’une nouvelle féodalité, dont les instruments ne sont plus la possession de la terre et la domination sur la roture, mais le règne sur de puissants groupes financiers, de grandes institutions et sur des personnels importants ou des armées de bénévoles qu’on manipule.

Maurice Strong a doté le monde d’une machine infernale. Pour casser cette machine, il faut cesser d’associer développement et écologie au travers de liens artificiellement créés par le politique. Ce développement durable là ne doit plus durer, sous peine d’appauvrissement et d’asservissement des populations occidentales

Plus que jamais, il est urgent de remettre le développement de l’économie aux mains des individus, dans un environnement législatif qui respecte les principes naturels de l’honnêteté et du respect de la propriété d’autrui, bref, des bases du droit libéral.

Nous devons aussi nous préoccuper de conserver à notre planète son caractère accueillant aux hommes, à des populations croissantes, ce qui exige que nous refondions l’écologie, en en extirpant les idéologies, les fantasmes religieux et les noires ruminations de destruction de l’industrie et du bien-être. L’écologie doit s’établir comme une science au service de l’humanité et pas utilisée contre elle, fondée sur la connaissance scientifique mais qui ne doit pas ignorer ses incertitudes. C’est cette connaissance qui doit servir de base à l’éducation de nos jeunes, mais aussi à la formation de leur esprit critique.





=============================

ON EST EN SURPRODUCTION. On produit de plus en plus et avec de moins en moins de main d’ouvre. 90 % des denrées et des produits qui encombrent les Centres d’Achat sont créés de la mécanisation, 10 % viennent du travail manuel. Sachant qu’en 1960 il y avait 38 % d’emplois; en 1990: 25 %; et qu’on prévoit qu’en 2010, il y en aura seulement 6 %. Ne plus nous battre à 100 personnes pour 20 miettes d’emplois.

Voilà aussi pourquoi la grande Machinerie et l’Appareil de Production doivent appartenir à la population pour que leurs profits soient redistribués également entre tous


Hélas.....

Le vol et l'anarchie sont installés et déplorablement légalisés entre nous par la Concurrence, la Compétition, les Hiérarchies, l'Équité, et maintenant ''Le Développement Durable''..... et la majorité est ainsi dépouillée de son droit à une vie décente et au-dessus du Seuil de pauvreté, la Valorisation maladive pour conformer, l’Équité, l’Éthique et le Mérite. Rendons-nous en bien compte. Ami(e)s : changeons cela !

Belle morale et belle éthique sociale que de croire que les plus forts méritent plus que les plus doux et les plus raisonnables ; que les plus agressifs et les mieux syndiqués, les plus intelligents et les plus compétents méritent plus que les normaux.

La guerre est entre TOUS par la compétition, la hiérarchie, l’équité, … et tout cela pour éviter d'avoir à Partager le Bien Commun et de pourvoir à l'ÉGALITÉ.... monétaire.....
Pourtant....

SI UNE SEULE PERSONNE EST PAUVRE : c’est aussi le Commerçant, le Banquier, l’Investisseur et le Producteur qui sont pénalisés car elle ne pourra pas consommer les produits qui encombrent les supers Marchés.

Plus la personne est autonome et sécure financièrement : et moins elle coûte cher à la société, et plus en profitent aussi les Commerçants et les Producteurs car tous ont un bon Pouvoir d’Achat pour consommer les produits qui encombrent les super Marchés. C’est une autre grande Loi économique pourtant ignorée.

.

Le Développement Durable c’est… une Hydro-Électricité gratuite (énergie inépuisable) pour les citoyens et non plus pour les milliardaires Entreprises anglo-américaines. L’Hydro-Électricité est une énergie inépuisable qui devrait être gratuite et rapporter une Sécurité Financière à tous les Québécois. - La force hydraulique est une ressource immédiatement renouvelable. La nature se charge de remplir les réservoirs sans trop de délais.

NOUS DEVONS GÉRER NOTRE PATRIMOINE RÉGIONAL : (1) En bon père de famille afin de permettre À TOUS une vie adéquate --- Dans la juste répartition, dans le Partage et l’Intérêt Commun --- Pour le bénéfice de tous

Le Développement Durable protége … nos Droits Collectifs. TOUS HÉRITIERS DE NOS PAYS et DE LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE. Pour que tous les gens aient parts égales des Héritages Territoriaux, Sociaux, et Économiques.

« La richesse économique ne consiste dans l’abondance des biens produits que si elle fournit une base de qualité de vie à tous ses membres (sans exception), disent les Papes Pie X1 et Pie X11.

Le Développement Durable c’est… assurer ‘’UN BON POUVOIR D’ACHAT’’ pour une vie décente chez tous car c’est UN DROIT ACQUIS au fil des siècles de nos ancêtres et c’est maintenant LE BIEN COMMUN. C’est pour cela qu’ils ont travaillé si fort : pour que notre vie soit plus facile que la leur.

Tous sommes utiles à la Production, ne serait-ce qu’en consommant.US.

On nous amuse avec la Surpopulation: parce qu'ils ne veulent pas partager!


LONDRES ET SON CLUB DE ROME


L'HYDRO-ÉLECTRICITÉ, énergie inépuisable, doit être gratuite d'abord pour les citoyens, et puis pour les Entreprises (mais seulement après qu'on se le soit accordé à chacun de nous en premier). ALCAN, milliardaire multinationale bénéficie pour 1, 4 milliards $ d'hydro-électricité GRATUITE par an: c'est inacceptable qu'un groupe de gens aie tout gratuit pendant qu'une population pauvre doit tout payer. Avec 1,4 MM $ notre population aurait 10 000$ chacun pour pouvoir payer son courant, c'est plus qu'il en faudrait au lieu de la donner à des baveux qui veulent le monde pour une somme dérisoire.

SCANDALE: ''Ça prend 125 milles litres d’eau pour faire un Kg d’aluminium'': quel gaspillage!




voir l'image en taille réelle



MARSHAll en 1919 dit «Nous devons chercher à mettre en pratique les connaissances te les ressources matérielles sans cesse croissantes pour réduire le travail avilissant».

« La richesse économique ne consiste dans l’abondance des biens produits que si elle fournit une base de qualité de vie à tous ses membres » on dit les Pape Pie X11 en 1941 et le Pape Pie X1.

La Société est une grande famille dont tous les citoyens sont Propriétaires, Actionnaires et Bénéficiaires de leur État et d’une partie sur le capital de l’Économie mondiale

Tous sommes utiles à la Production, ne serait-ce qu’en consommant.

C’est à coup d’Éthique du Développement durable des pilleurs, d’Équité et ses hiérarchies salariales (ce n’est pas l’Égalité), par l’Éducation élitiste et de la compétition, et les Médias du mérite écono-sportif qu’on nous fait tout avaler ! Pourquoi ? Pour régner en divisant !

Le véritable Développement ne part pas des biens, pas de l’Économie, ni des multinationales ; il part des humains et d’une société fraternelle comme seule École, de leur organisation et de leur discipline favorisant une vie décente à tous sans exception.

Tout Développement doit partir des humains

LA CONCURRENCE DÉSOLIDARISE TOUT LE MONDE, TOUS LES PAYS…. La Concurrence est toujours malsaine, ce sont des humains et des pères qu’on jette dans la vie insécure et dans l’incertitude et les risques de faillites.


TOUT ‘’BIEN COMMUN’’ DOIT RAPPORTER UN ‘’PROFIT COLLECTIF’’ À TOUS

Le Développement Durable c’est… faire que LES MOYENS DE PRODUCTIONS APPARTIENNENT À TOUS LES CITOYENS SANS EXCEPTION et afin que la Production et les Profits reviennent à tous sans exception. L'État est fiduciaire et rien d'autre.

Ce n'est pas être compétent ni intelligent que de laisser sortir nos choux gras de nos régions et de ne pas se servir d'abord, et en pensant aux Droits Collectifs de tous à une vie décente concrétisée par le Bien Commun qui doit toujours rapporter un PROFIT COLLECTIF et distribué également entre tous sans exception...

Alors, Administrateurs/Financiers/Firmes Comptables/ÉLUS....: sachez Administrer, non plus des miettes et des budgets ridicules: mais votre Société, et cela avec envergure et de façons responsables envers tous vos citoyens.

Toujours revendiquer le maximum pour tous les humains.

La Production doit être celle de BIENS SAINS et DURABLES tels ces Églises qui traversent les siècles: alors construisons des maisons durables qui traverseront les siècles afin de ne pas imbécilement passer notre temps à construire et reconstruire sans cesse des structures fragiles afin de ne faire plaisir qu'aux financiers.

Le Développement Durable en Économie

Cessons cette Économie qui nous vole en produisant des biens faits pour briser rapidement



==========================



Produire des Biens (autos....) qui sont faits pour briser rapidement: cela mérite un Procès mondiale

APPRENDRE EN S'AMUSANT ....


TOUS CO-PROPRIÉTAIRES

NE PENSONS PLUS EN LOCATAIRES: MAIS EN PROPRIÉTAIRES

La compréhension de l’autre, profonde et authentique, constitue un élément supplémentaire contribuant à créer un climat propre aux développement sain



L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves”, Albert Einstein

LA CONCURRENCE DÉSOLIDARISE TOUT LE MONDE, TOUS LES PAYS….

Rappelons que la Société est patronne de tout

Au-dessus de tout travail et tout profits il y a le Gouvernement, Gouvernement qui est nous tous, et est la Propriété Publique : donc le Bien Commun et appartient à tous sans exception.

C’est La Propriété Publique au fond qui paie tout salaire. La Propriété Publique est au-dessus de La Propriété Privée et du PRIVÉ de la Reine tels l’OMC et les Multinationales.

Une société ne se construit pas par un seul individu en haut d’une quelconque hiérarchie ou Autorité.

Le mot ‘’collectivité’’ veut dire ‘’partager’’ : partager également entre chacun de nous le Profit Collectif. La mise en commun en ce qui a trait à la Production sociale et le Trésor Collectif : n’est ni socialiste, ni chrétienne, ni communiste : elle est normale ou naturelle

Le Partage est une grande Loi économique pourtant encore ignorée : c’est ce qui rapporte à tous sans exception . . . Celui qui s’œuvre pour les autres : s’enrichit, se permet les plus belles libertés et se dégage de tout !


La Collectivité doit protéger tous les enfants

du Commerce International à travers nos États et leurs Institutions.


Ce n’est pas de savoir qui mérite plus qu’un autre de mieux pourvoir à ses besoins et à ceux de ses enfants


*** On a pas à être pour ou contre l’Égalité car c’est un droit qui protège tout le monde telle une ‘’Assurance Vie Adéquate contre toute Malchance ’’ où si un jour le Mieux Nanti perdait tout, il aurait au moins la garantie d’un minimum plus que décent, au-dessus du Seuil de Pauvreté et du BS. Reconnaître et instaurer l’Égalité et le Partage comme Fondements dans toutes nos Institutions sociales : c’est aussi mieux faire respecter l’Équité voire l’asseoir sur les bases solides de l’Égalité. Lorsque l’on refuse de Partager : apparaissent des ennemis, des appauvris, de la souffrance inutile…des prisons … et ainsi la vie devient un combat.......

Il n’y a que l’Égalité Monétaire, pour les besoins de Base, qui devrait soulever la marche des Peuples !

DÉCOMPÉTITIONNONS TOUT = nos mentalités, l'économie, les écoles, les médias, les films.....

Les Lobbystes du Mérite, de l'Équité, de la Compétition..... pour nous diviser et.....

======================================

Prévenir c’est éviter que les maux n’apparaissent et c'est économique


===================================


Le MASSACRE par l’Élitisme, le Mérite, l’Utilitarisme, l’Équité, la Compétition enseignés et imposés à tous à travers les Écoles, les Médias, l'Économie....!

Bravo ! Bravo pour sports de la compétition ! Bravo, pour vos Jeux Olympiques --- cela nous retourne en arrière de 2 500 ans, à Athènes où l’on enseignait la guerre même aux enfants en les y préparant par des exercices de luttes… et avec tout l’art narcissique, la vanité des gagnants et la cupidité à l’honneur --- Et voilà où mènent nos cinémas et films militaires, nos jeux nintendo pas si anodins que cela, notre Éducation de la compétition et de la concurrence, nos médias du mérite, nos mentalités vaniteuses….

Nous DÉPRÉDATER de nos mentalités élitistes pour anarchiser afin de facilement voler les autres et les plus nobles (moins tueurs et moins combattifs)


DÉCOMPÉTITIONNONS TOUT = nos mentalités, l'économie, les écoles, les médias, les films.....
Diminuons nos dépendances avec l’extérieur et plantons partout des FRUITIERS. La majorité des plantes, des arbustes et des arbres dans la Nature sont FRUITIERS et comestibles pour les animaux. Alors, la majorité des essences végétales que nous plantons autour de nos maisons doivent aussi porter des FRUITS COMESTIBLES.


L’Intérêt Collectif n’est que pour assurer à tous une vie sécure, décente, de qualité…

Les populations sont seules légitimées à briser toutes ententes et contrats qui les lèsent : « Une Loi peut en détruire une autre »!

Les citoyens ne naissent pas dans l'intérêt des gouvernements ; ce sont les gouvernements qui sont créés et établis dans l'intérêt des humains.

Au-dessus de tout travail et tout profits il y a le Gouvernement, Gouvernement qui est nous tous, et est la Propriété Publique : donc le Bien Commun et appartient à tous sans exception. C’est La Propriété Publique au fond qui paie tout salaire. La Propriété Publique est au-dessus de La Propriété Privée et du PRIVÉ de la Reine tels « Par le peuple, avec le peuple, pour le peuple », disait Lincoln,

La Collectivité a plus d'yeux que le gouvernement, plus d'oreilles, plus de sensibilité, plus de mains.

FAIT. Les Collectivités ne sont pas méchantes ni anarchistes, pas ignorantes ni individualistes: ce sont les bourgeois et les déconnectés qui les représentent qui les anarchisent en les jetant dans le brasier de la compétition, les individualisent, les hiérarchisent par l’équité salariale, et les ignorent.

Non, la Privatisation n’empêche pas l’augmentation des faillites des Entreprises et des multinationales moyennes (mises en faillite par les Monopoles)

La Concurrence sert aux Monopoles séculiers (multinationales de la Couronne d’Angleterre : GM, Chrysler, Alcan, Bombardier…) pour mettre en faillites les multinationales intermédiaires.


Dans le système capitaliste les forces productives étaient le prolétariat mais maintenant l’Industrie et la Technologie créent les rapports de Production. Les propriétaires des moyens de production et ceux qui louent leur force de travail sont divisés afin de les déposséder de tous pouvoirs et notoriétés.

Le paradoxe d'une société libre-échangiste est que son principe de liberté d'entreprendre s'effrite à mesure qu'il pousse chaque exploitant à phagocyter ses concurrents en les privant de cette liberté dont chacun se prévaut. Certains n'hésitant pas à créer de véritables monopoles...rassurants pour un certains temps !


LOIS INTERNATIONALES DE L’ÉCONOMIE

Seuls doivent être durables ce qui est sain et fait du bien à tous et es respectueux de l’environement humain et planétaire.

Le Développement Durable en Environnement.

La Terre, bien partagée, peut habiter confortablement plus de 1 500 milliards de gens. Plus de déséquilibre entre la main d’œuvre, les produits et la production car tous auront un bon pouvoir d’achat, et un bon salaire pour qui travaillera et produira pour sa collectivité. Nous protégerons nos Travailleurs, nos Entrepreneurs, nos Chercheurs, nos Inventeurs.



Nous savons le faire alors faisons-le et ne laissons plus la morale du profit créer des produits qui sont faits pour briser rapidement afin d’en revendre sans cesse d’autres : le consommateur est lésé. Les responsables du Commerce International feront ce que nos Lois Économiques leurs ordonneront. La Loi sur l’Économie de Biens Durables et de Qualités.

Le Développement Durable en Sociologie

Le Développement Durable en Politique

Tout Développement, toute Gestion Politique et Municipale, toute Planification et bonne Administration doivent toujours tenir compte des besoins de tous! Les grappes Industrielles doivent le moins possible être réprties à travers les Pays mais concentrées au sein d’un seul afin d’éliminer les coûts et même si leurs raisons d’être c’est pour s’immiscer politiquent dans l’ingérance des pays.

Le Développement Durable en Architecture

des infrstructures durables

Le Développement Durable en Éducation

Le Développement Durable est aussi celui d’UNE ÉDUCATION OBLIGATOIRE HUMANISTE QUI DÉVELOPPE DES MENTALITÉS RÉALISTES, PRATIQUES ET FONDÉES SUR LE SOUCI DES AUTRES

Le Développement Durable en

Le Développement Durable en Région

Tout Bien Commun doit rapporter un Profit Collectif. Axer sur la construction de matériaux durables (ciment, pierres….) que de bois qui dure peu de temps.

Le Développement Durable en Santé

La Production alimentaire doit être toujours de qualité et avec des aliments non génétiquement modifiés.

«Une Économie fondée sur le Partage donnera un Monde meilleur»

Le Développement Durable en Égalité

ÉLIMINER LA PAUVRETÉ. B La qualité de vie et la sécurité financière pour tous : sont des droits universels inviolables. LE PARTAGE PERMET À TOUT LE MONDE DE PROFITER DE TOUT !

Tous les gens ont les mêmes besoins vitaux de bases : un Ministère de la Sécurité Financière et de la Vie Décente pour tous doit être créé pour y pourvoir.

Le Développement Durable du BIEN COMMUN.

Le Bien Commun c’est aussi et surtout NOTRE TERRITOIRE. On peut aller chercher la moitié des profits qui s’y réalisent : et TOUJOURS TOUT DISTRIBUER ÉGALEMENT ENTRE CHACUN DE NOUS (l’Égalité Distributive). Vers une Rente Citoyenne sur les Ressurces Naturelles.

--- Tous les êtres humains de la Terre sont propriétaires, actionnaires et bénéficiaires à parts égales des produits et des biens réalisés avec les richesses naturelles de la Terre.

Le Développement Durable en Entrepreneuriat

Les Grandes Entreprises doivent agir en bons citoyens et payer leurs justes contributions sociales d’impôts et de taxes en égales rapports avec la valeur de leurs propriétés foncières

Empêcher les Entreprises Privées à l’aide de l’État de piller les Collectivités. Mais les protgéer en leurs garantissant de bons revenus stables.

Le Développement Durable en Solutions

LE « B N B » ou BONHEUR NATIONAL BRUT. « Le Bonheur National Brut », quelle belle idée de Marx et Engel qu’il nous incombe de concrétiser. Le devoir des gouvernants est de favoriser l’autonomie de tous. On ne parlera plus de ‘’Croissance économie’’ mais de ‘’ La Croissance du Bonheur Pour Tous, et de l’Indice De La Qualité De Vie Pour Tous’’. Confort, loisirs et droits à la consommation pour tous !

Le BNB a comme Mission d’assurer un bon INDICE DE LA QUALITÉ DE VIE À TOUS

Les Valeurs Fraternelles aux Fondements sociux établissent naturellement l’Ordre.. L’ORDRE passe par l’Égalité, le Partage et les Valeurs Fraternelles… Les Valeurs Fraternelles sont dans la Nature… même les pires prédateurs savent se protéger entre eux et protéger leurs petits. « La valeur est autre chose qu’une proportion, qu’un échange monétaire. La valeur c’est ce qui nous sert à tous, ce qui nourrit bien, ce qui amène du confort à tous. La valeur fait de la qualité de vie un droit »!

La quantité d’emplois ne compte plus pour faire fonctionner un pays : mais la mécanisation, l’automatisation, l’informatique… et ils produisent 1000 fois plus que le travail manuel….. telles sont les nouvelles réalités de la Production des Pays ! Alors cessons de penser en prolétaires qui ne croient qu’il n’y a que le travail dans la vie!


Vers «L’URBANISME DE LA QUALITÉ DE VIE POUR TOUS».

Depuis toujours, les gens souhaitent vivre dans un environnement paradisiaque. Que le design des villes soient un prolongement de l’essentiel, de la nature, de la vie, du merveilleux, du don et de la gratuité, … Dessiner enfin des villes qui rendront autonomes et non plus dépendants à tout… DÉVELOPPER UN MILIEU IDÉAL DE VIE POUR TOUS… Au lieu de planter des tilleuls partout, plantez plutôt des arbres fruitiers qui sont tout autant rustiques, décoratifs mais nourriciers tels des pruniers, des poiriers, des pommiers, des noyers, des abricotiers, des noisetiers, des marronniers, des vignes, des kiwis rustiques ici,… Convertir la ville actuelle en paradis : comment ? Que tout dans les formes et matériaux judicieux agencés forment à la paix, à l’éveil, à l’enthousiasme, à l’émerveillement …

Tous contribuons directement ou indirectement aux biens de Productions, de Consommations et au bien-être de tous. Produire pour le Profit est une stupidité! On ne produit que pour le mieux-être de tous!

L’Économie, le Progrès, la Science et la Technologie, fruits de l’expérience humaine, sont les Propriétés de tous les humains de la Terre… B aussi du fait que tous la consomment et que la société n’existe que pour eux.

--- Nous avons tous le droit à profiter des avantages de la vie en société, du Progrès & Technologies : du droit à une Économie de biens durables, de qualité, et fondée sur l’égalité en droits socio-écono-politique, et sur le partage égalitaire des richesses mondiales entre les quelques 6 milliards d’humains. Sous une Économie Mondiale fondée sur l’Entraide et le Don : les pays se procurent des autres pays ce qui leurs manquent et vice versa. Une Loi Des Surplus sera élaborée, puis une Loi Sur Le Troc Et La Gratuité.

TOUS HÉRITIERS du Capitalisme, du Socialisme, du Communisme, du Patrimoine, de la Croissance Économique des Banques, du Profit Collectif…

« Nul ne doit être déshérité de l’Économie, de son Pays, de sa Société, de ses Droits et de ses Besoins essentiels et écono-politiques de Bases » !

TOUS Propriétaires, Gestionnaires, Actionnaires et Bénéficiaires de notre Région, de notre Pays et de l’Économie, et à 45 % sur les profits réalisés (avec nos Ressources Naturelles).

Les revenus minimaux de chacun sont en fonction et établis par le seuil de la vie décente pour tous qui doit être à au moins 40 000 $ par année

Plus la personne est autonome et sécure financièrement : et moins elle coûte cher à la société. Et plus les Commerçants et les Producteurs aussi en profitent. C’est une autre Loi économique

========================


conclusion


Notre Société créera elle-même ses Instruments de Productions, nos Écoles formeront les Ingénieurs et les autres en fonction qu’ils savent produire NOS Instruments. Nos cerveaux seront protégés et choyés par la collectivité. Nous deviendrons collectivement tous Propriétaires des Moyens de Production ; mais des particuliers pourront aussi en avoir en autant qu’ils contribuent à leur région : sinon nous les saisirons ou ignorerons. Tous contribuons directement ou indirectement aux biens de productions, de consommations et au bien-être de tous. Produire pour le Profit est une stupidité! On ne produit que pour le mieux-être de tous!. Tous les citoyens, enfant comme adultes, sont actionnaires naturels de leurs Société et Territoire : du simple fait qu’ils la consomment et que la société n’existe que pour eux.


Tous les gens ont les mêmes besoins vitaux de bases

«Toutes les personnes humaines sont essentielles à la Production et à sa consommation».

Toute Gestion Politique et Municipale responsables, toute Planification et bonne Administration doivent toujours tenir compte des besoins de tous sans exception : et pas juste de ceux qui travaillent, se conforment, sont mieux syndiques ou plus agressifs…!

--- >

Le vol est installé et déplorablement légalisé entre nous par la Concurrence, la Compétition, les Hiérarchies, la Valorisation maladive pour conformer, l’Équité et le Mérite. Rendons-nous en bien compte.

‘’L’INTÉRÊT COLLECTIF PRIME SUR LE DROIT DE LA PERSONNE ET DE L’ENTREPRISE’’. Pour des élus libres d’expression. Tous nos élus doivent être protégés et être exempts de toutes menaces de poursuites judiciaires de la part de groupes puissants ou de riches personnes qui ne défendent pas les Intérêts Collectifs

AUTRES SOLUTIONS

LOI INTERNATIONALE:

La NON-COOPÉRATION (La ‘’Non-Coopération’’ consiste ensemble à boycotter les entreprises qui nous lèsent ou exploitent) pour les choses et idéologies non acceptables

ORGANISER ET DONNER L’ABONDANCE DANS L’ÉGALITÉ

Le PLAN ‘’NET’’ de la Planète. Dans une région bien constituée : les gens ne doivent point à s’occuper des premières nécessités !

La MISSION du Développement Durable est que tous aient leurs parts de l’Héritage d’une Mondialisation de biens de qualités et durables


«Les Territoires ont les pouvoirs Législatifs, Exécutifs et Judiciaires»

que le Parlement fédéral leur a dévolus par l’Article 4 de la Loi Constitutionnelle de 1871, et qui est toujours effective : nous dit le sénateur Gérald A. Beaudouin dans son livre édité en 2004 «Droit Constitutionnel du Canada»

L’Article 92 de la Charte de la Constitution Canadienne de 1867, dit «Tous les Territoires des régions appartiennent aux populations occupantes des lieux»). Tous les citoyens sont Propriétaires, Gestionnaires, Législateurs, Actionnaires et Bénéficiaires des Ressources Naturelles de leurs Territoires.

LE CRÉANCIER DE LA COLLECTIVITÉ peut et est autorisé --- s’il y a contradiction ou non service rendu --- à détruire aux dépends du ou des Débiteurs sans préjudices des dommages s’il y a lieu. Tout est au frais du Débiteur qui a contrevenu au Mieux-Être de la Collectivité.

C’est aussi un Droit Naturel que de bénéficier des lieux qu’on occupe et dont on est responsable

Le Développement Durable c’est… Le BIEN COMMUN et qui est notre Pays, notre Patrimoine, nos Territoires es leurs ressources naturelles. Et aucun privé ni groupe privé ne doit posséder une partie du Bien Commun ni le louer : c’est NOUS par l’entremise de nos Gouvernements qui permettent à des gens non pas d’exploiter mais d’ÊTRE NOS SALARIÉS.

Le Développement Durable c’est… de DISTRIBUER DE FAÇONS ÉGALES LES PROFITS ET LES DENIERS PUBLICS car ‘’La Population est Propriétaire de son Territoire et tous doivent avoir leurs parts égales sur tous les profits (impôts) qui se réalisent dans son pays’’.

Dans tous nos projets et nos lieux d’enseignements et de diplômations : formons en fonction de faire créer des produits sains, durables voire perpétuels. Cessons de nous plaindre tout en produisant des biens qui sont fait sciemment pour briser rapidement ; cessons de dépendre de l’électricité, du pétrole…. Et commençons par créer nos autos solaires et à l’énergie PERPÉTUELLE magnétique des AIMANTS, etc…. Favorisons la constructions de maisons solaires….. et à l’énergie PERPÉTUELLE magnétique des AIMANTS, cette dernière est continuelle contrairement à l’énergie solaire

L’optimum social à atteindre. '' TERRE-HAPPY ''

FINI LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DU PROFIT NON IMPOSÉ DES MILLIARDAIRES ENTREPRISES

FINI les privilèges fiscaux aux Grandes Entreprises

Le Développement Durable c’est de … faire payer la moitié en impôts sur les profits que réalisent ces milliardaires Entreprises chez-nous. Voilà LE Vrai Développement Durable….. Cessons de nous faire avoir et de jouer leurs jeux du ‘’Développement des Profits Durables’’.

L’IMPÖT est une taxe sur l’utilisation du ‘’Bien De Tous’’ qu’est notre Province et les Territoires : NOTRE Propriété Publique à tous et chacun.

Les Impôts Reportés à jamais empêchent l’enrichissement mutuel… et dépouillent chacun de nous de son dividence économique et territorial découlant de la moitié des profits qui doivent être imposés et revenir sous formes de la Justice Redistributive.


Le Développement Durable ne doit pas perpétuer les ESCLAVAGISMES : du Prolétariat (nous ne sommes pas des machines à travailler ni à exploiter); de l’Élitisme et ses hiérarchies de pauvres par le mérite et l’équité; du DIVISER-POUR-RÉGNER afin de piller légalement par la concurrence et la compétition… « Les citoyens doivent coopérer pour que tous les membres de la société soient heureux » (a dit le Pape Pie X1 en 1934).


Avant de parler d’Éco-système, faisons en sorte de nous le réapproprier. La Forêt, les Réservoirs d’Eau bref les Ressources Naturelles ne doivent pas appartenir au Privé sinon, comment voulez-vous qu’on puisse les aménager respectueusement selon ce que les Collectivités décideront!


--- Le Privé a mal géré notre Patrimoine Collectif, alors reprenons-le

--- Parlez de NATIONALISER LES BARRAGES D’ALCAN (Les Barrages de Shipshaw, d’Îles Malignes, de Chutes des Passes…). Cela nous rapporteraient en Hydroélectricité plus de 2 milliards $ par an! Avec l’Hydroélectricité, nous avons là une énergie inépuisable qui nous rendrait tous rentiers si on sait nous en partager les profits !


FAITS À CONSIDÉRER AVANT D’ÉTABLIR UN VRAI DÉVELOPPEMENT DURABLEMENT RESPONSABLE ENVERS TOUS

L’humain a besoin de vivre dans des lieux qui l’émerveille : loin des atrocités, du combat et de la vie dure. Sinon, il les recherchera dans la boisson, la drogue, l’enrichissement exagéré : il se vengera!

« Les citoyens doivent coopérer pour que tous les membres de la société soient heureux de la manière qu’elles jugent les plus convenables à procurer le bonheur de tous », a dit le Pape Pie X1 en 1934.

La Terre est une éternelle pourvoyeuse si on sait la respecter et l’utiliser. « Assurer à tous un minimum décent sous diverses formes d’allocations ». John Rawl, économiste.


«Nous devons chercher à mettre en pratique les connaissances te les ressources matérielles sans cesse croissantes pour réduire le travail avilissant», MARSHAll en 1919.

‘’Le refus de Production’’ de Kraick Berg. Il dit en gros qu’on est passé de l’artisanat à la production et qu’on a pas à faire de nos enfants des producteurs et des travaillistes en série.

« Ça toujours été grâce au Partage et la Gratuité que les sociétés et les peuples ont survécus : et ce, en dépit des guerres et de la haine imposées à tous. C’est encore grâce à l’Entraide et au Partage que les Populations de la Terre survivent à cette Économie analphabète de l’humain et de ses besoins de vivre fraternellement », Mme Marie-Anne Villeneuve, 81 ans.


Nous ne sommes pas des ressources humaines ni des machines à travailler ou à vendre au Dieu-Entreprise et à sacrifier à l’Économie. Nous ne sommes pas des valeurs marchandes d’économie ni du matériel à exploiter pour un usage déterminé par des milliardaires mondialistes élitistes qui croient en l’esclavage et aux hiérarchies qui rapportent. Nous sommes des but, des finalités : pas des moyens.NUL NE DOIT ÊTRE DÉSHÉRITÉ DE SA SOCIÉTÉ ET DE L’ÉCONOMIE !


NE PENSONS PLUS EN LOCATAIRES ni en MANOEUVRES : MAIS EN PROPRIÉTAIRES.

Apprenons à n’avoir plus besoin de justifier notre existence.


Ce n’est pas de savoir qui mérite plus que d’autres: le père aime ses enfants également et les nourrit sans se soucier de savoir qui mérite le plus, L’ÉTAT DOIT AGIR EN ‘’BON PARENT’’.

Dans le système capitaliste les forces productives étaient le prolétariat mais maintenant l’Industrie et la Technologie créent les rapports de production. Les propriétaires des moyens de production et ceux qui louent leur force de travail sont divisés afin de les déposséder de tous pouvoirs et notoriétés.

Nous devrions tous être riches car

nos forêts appartiennent à chacun de nous et c’est de l’argent,

nos lacs appartiennent à chacun de nous et c’est de l’argent,

nos mines appartiennent à chacun de nous et c’est de l’argent :

déprivatisons-les!

Ils sont de la monnaie internationale et supérieure au dollar américain et à toutes formes d’argent. Et les populations en sont propriétaires et bénéficiaires sur la moitié de tous les profits qui s’y réalisent. Mais nous les donnons à qui ont le culot de venir nous les revendre à prix d’or.

Nous en avons marre des énormes dettes ineffaçables municipales, provinciales, fédérales et mondiales contractées envers les institutions bancaires (les quelques 100 000 Banques dans le Monde : filiales de la Banques de Londres) qui monopolisent les richesses naturelles, en les monnayant à leurs profits personnels.

Il n’est pas étonnant qu’une Société fondée sur le Profit et l’Élitisme (hiérarchies, compétition…) : engendre l’insécurité et les maux qui rapportent ! Et tout ceci engendre les sentiments de vengeance, de haine et du désespoir.

Endurer le Profit et le Privé aux bases des sociétés a mené à des aberrations, et tant qu’on ne changera pas cela pour mettre des Valeurs Fraternelles à nos Fondements : il ne nous servira à rien de manifester et de parler d’un air pur ou des arbres ou….

Un peuple ça ne s’endette pas car ses Élus ont les pouvoirs de créer la monnaie nécessaire pour balancer la Consommation de la Production et la Production pour la Consommation. Si il y a endettement : c’est qu’il y a ABUS DE CONFIANCE et TRAHISON, malversations et pots de vins, et/ou encore violation du principe économique des échanges qui normalement favorise l’enrichissement mutuel par l’équilibre entre les exportations et les importations

COMPÉTITIVITÉ ET PRODUCTIVITÉ et travaillisme: DES CONCEPTS DIFFÉRENTS ET OPPOSÉS

La quantité d’emplois n’ont plus rien à voir avec la quantité de productions. Car la mécanisation, l’automatisation, l’informatique réalisent 1000 fois plus que le travail manuel maintenant.

Aujourd’hui la quantité d’emplois ne compte plus pour faire fonctionner un pays : car l’automatisation, la mécanisation, la Technologie, sont venus pour nous désasservir et pour qu’on aie plus de temps de vie pour les nôtres. Alors, cessons de nous battre à 100 personnes pour 15 miettes d’emplois, et se permettre de mépriser les autres dès qu’on a un emploi, une jobine!

QUELQUES QUESTIONS QUE NOUS DEVONS NOUS POSER

« Assurons à tous un minimum décent », John Rawl, né en 1921. En 1971 il présente un Traité de Justice qui devint une référence en la matière. Il y parle sous diverses formes d’allocations.


mains : pas de l’économie, pas des banques ni des multinationales. Tout doit nous servir : pas nous asservir! La qualité de vie et la personnalité de chacun sont importantes pour tous ! Par notre seule existence nous faisons évoluer les autres!

Le pire ennemi du Développement ce n’est pas les pauvres mais la pauvreté !




Le Développement (Durable) du Sous-Développement et à sous-développer Durablement, dit le grand financier Georges SOROS




Quand le Développement est prétexte pour venir chercher nos ressources naturelles et celles des pays pauvres.



«Pour le développement naturel et non forcé de chacun».




Nos aberrations



Ce n'est pas être compétent ni intelligent que de laisser sortir nos choux gras de nos régions et de ne pas se servir d'abord, et en pensant aux Droits Collectifs de tous à une vie décente concrétisée par le Bien Commun qui doit toujours rapporter un PROFIT COLLECTIF et distribué également entre tous sans exception...

Alors, Administrateurs/Financiers/Firmes Comptables/....: sachez Administrer, non plus des miettes et des budgets ridicules: mais votre Société, et cela avec envergure et de façons responsables envers tous vos citoyens.

Tours revendiquer le maximum pour tous les humains.


(On achète de l’eau embouteillée d’Ontario et d’ailleurs alors qu’on est entouré d’eau).


autres SOLUTIONS

Depuis toujours les gens ont souhaité vivre dans des environnements paradisiaques.

Mais qu’est-ce qu’on leur offre à la place : des Villes affreuses dictées par l’économie et dont le centre est le Commerce! Les Villes ont les formes des mentalités des Gens d’Affaires. Le développement des routes et économique des régions n’existent que pour venir chercher nos ressources naturelles. Soyons conscients que l’architecture des villes est un retour constant au passé, à l’Histoire, à l’adoration et à l’idéalisation des guerres.

Remplir nos villes de vergers. Et où sont les arbres fruitiers : les poiriers, les pommiers et les pruniers adaptés pour notre régions ? Où sont les vignes à raison, les cassis, les groseilliers et les mûriers ? Aucun, on préfère pour le même prix, planter la beauté stérile des tilleuls, des pommetiers que même les oiseaux ne veulent pas manger les petits fruits. Mettre des bancs partout. Et puis, on organisera des fêtes locales pour ramasser ces fruits : mais bon sang ayons un peu d’imaginations.

Droits Collectifs de tous à 60 000$ par an sur notre Rente Territoriale car dorénavant les milliardaires Entreprises devront payer leurs justes contributions sociales de taxes et d’impôts à leurs citoyens : soit au moins 50% d’impôts sur les profits qu’ils réalisent ici






CONCLUSION

A partir du moment que les Compagnies forestières interviennent partout et que nos chercheurs ne sont pas indépendants : on ne peut pas se fier à leurs discours

«Le plus magnifique de tous les spectacles : c’est celui d’une Humanité qui a su partager le Profit Collectif du Bien Commun également entre tous (sans l’esprit de compétition)». «Partagez entre humains et vous deviendrez meilleurs, meilleurs car vous chercherez à vous plaire que par les choses qui vous rendront estimables». «Enseignez dans vos Écoles de grands motifs sociaux et fraternels, et l’amour des choses honnêtes entrera avec le plaisir dans tous les cœurs ; car les gens ne voient pas sans amour et sans plaisir». Pensée de Jean-Jacques Rousseau que j’ai de beaucoup transformée.

BUTS HUMANISTES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE sans les Méritocratie/Compétition

LA RICHESSE POUR TOUS

TOUS DOIVENT SE CONDUIRE FRATERNELLEMENT LES UNS ENVERS LES AUTRES.

La morale et les bonnes mœurs constituent les fruits les plus nobles de toutes Cultures.




V I V R E DANS UN É T A T H U M A N I S T E

une ÉDUCATION AUX VALEURS FRATERNELLES, SANS COMPÉTITION, sans méritocratie

ÉLIMINER TOUTES FORMES DE PAUVRETÉ par

DÉ-COMPÉTITIONNER, DÉ-CONCURRENCER,Dés-ÉLITISER….

L’ÉGALITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE TOUS LES HUMAINS

LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE pour tous par

L’ALIMENTATION SAINE ET PACIFIQUE, une Agriculture bio propre (sans déchets animaux)

DÉPRIVATISER LE BIEN COMMUN ET NOS GOUVERNEMENTS

L’ÉCONOMIE DU PARTAGE entre les PAYS Fini le vol du G8 sur les autres pays par la Concurrence

PRODUCTIONS DE BIENS DURABLES qui ne brisent pas rapidement

ÊTRE PROPRIÉTAIRES DE SON PAYS, DES BANQUES…

notre MONNAIE ANTI-PAUVRETÉ. L’argent c’est le Bien de Tous

une Rente Citoyenne tirée des impôts aux milliardaires Entreprises et qui n’en paient pas

Le BONHEUR NATIONAL BRUT ( B N B )

Des AGORAS UNIVERSITAIRES HUMANISTES aux services des citoyens

L’INDICE DE LA VIE DÉCENTE ET DE LA QUALITÉ DE VIE POUR TOUS

Une ÉCONOMIE HUMANISTE et des Partis Politiques Humanistes

CAPITALISME DU PARTAGE ET DE L’ENTRAIDE ENTRE LES PAYS

LA JUSTICE DISTRIBUTIVE À PARTS ÉGALES ENTRE CHACUN

MINISTÈRE RÉGIONALISTE DE LA GESTION DE NOS IMPÔTS

SYNDICATS DE L’ÉGALITÉ AU LIEU DE L’ÉQUITÉ

La GRATUITÉ SCOLAIRE et du Transport en Commun, cela va faire un pied de nez aux pétrolières

Le PROFIT COLLECTIF et non plus du Profit-du-Privé (multinationales) élitiste de profiteurs

Déprivatiser les CAFs, déprivatiser nos Matières Premières

Prévenir c’est éviter que les maux n’apparaissent

1- PRÔNER LA VIE SAINE ET FRATERNELLE, ET AXER SUR L’AMITIÉ EN SOCIÉTÉ PAR DES GOUVERNEMENTS HUMANISTES

2- L’Écono-Socio-Politique doit servir L’HUMANITÉ REINE

Ayons notre POLICE DE L’AIR ET DE L’EAU PROPRES sans chlore ni fluor

Nos Comités d’Environnements vont s’impliquer et vérifieront la qualité de l’air et des eaux de consommation humaine régulièrementt et en aviseront les populations par les médias à toutes les semaines

3- SORTIR LES GENS DE LA VIE DE COMBAT ET DES PROBLÈMES

D’ARGENT PAR UNE RENTE CITOYENNE


VERS UNE ÉCONOMIE MONDIALE HUMANISTE.

ON EST EN SURPRODUCTION. On produit de plus en plus et avec de moins en moins de main d’ouvre. 90 % des denrées et des produits qui encombrent les Centres d’Achat sont créés de la mécanisation, 10 % viennent du travail manuel. Sachant qu’en 1960 il y avait 38 % d’emplois; en 1990: 25 %; et qu’on prévoit qu’en 2010, il y en aura seulement 6 %. Ne plus nous battre à 100 personnes pour 20 miettes d’emplois.

Voilà aussi pourquoi la grande Machinerie et l’Appareil de Production doivent appartenir à la population pour que leurs profits soient redistribués également entre tous : sinon, au moins récupérer la moitié des profits en imposant à 50%.


Nos mentalités élitistes du Mérite et de la vie de combat font souffrir la Planète!

La Justice sociale implique que les revenus des Fonds Publics et des Banques, et la Prospérité (pas juste celle des Banques) d’une communauté soient distribués également entre tous les membres d’une société.

Toute Gestion Politique et Municipale, toute Planification et bonne Administration doivent toujours tenir compte des besoins de tous!

Mais avant de parler d’Éco-système, faisons en sorte de nous le réapproprier. La Forêt, les Réservoirs d’Eau bref les Ressources Naturelles ne doivent pas appartenir au Privé sinon, comment voulez-vous qu’on puisse les aménager respectueusement selon ce que les Collectivités décideront! Investissons nous-mêmes Investir dans ce que l’on décidera ensemble! Le secteur Primaire doit être la propriété Collective, sinon la 2ième et les 3ième Transformations seront toujours précaires parce que dépendantes des Grandes Entreprises privées qui se sont accaparées du secteur Primaire (nos Ressources Naturelles). Si nous voulons être en mesure d’appliquer nos décisions, n’investissons plus dans des …. qui ne nous appartiennent pas! Et ne vendons plus notre région aux plus offrants ni aux investisseurs étrangers.

FINI LES PRIVILÈGES : que les Grandes Entreprises paient leurs justes contributions régionales d’impôts et de TAXES. Si les 3 % de riches et de milliardaires Entreprises payaient leurs justes contributions sociales de TAXES (nos Municipalités doivent les taxer beaucoup plus que cela) et d’impôts : les 97 % n’auraient plus besoin d’en payer et nous vivrions tous en millionnaires





Remettons en vigueur les LOIS DE LYCURGUE (d’il y a 2000 ans) : --- abolition des dettes --- partage égal des terres --- rétablissement des repas communs gratuits --- Pour que tous les gens aient parts égales des héritages Territoriaux, sociaux, et économiques. La gratuité est le propre du beau. Même et surtout les riches veulent tout gratuit ! Et nous, pauvres, nous nous le refuserions : nous qui en avons encore moins les moyens ?

Toute la réponse consiste à régénérer le pouvoir d’achat de TOUS les Consommateurs, car tous sont nécessaires à la consommation des produits qui encombrent les grands Marchés.

Parlons d’HUMANISME avant tout, avant de parler des cochons et des pelouses

L’Humaniste met les Valeurs Fraternelles à la base de tout !

C’est simple au fond

Stabiliser et sécuriser la vie de tous les humains, et ils auront le temps et souhaiteront avoir un bel environnement de vie

La Population régionale doit donner l’exemple

Petits à petits, établissons les Principes que nous mettrons à nos Fondements

Il n’y a d’autres projets de société que d’abord de la rassembler cette société!

L’AUTORÉGULATION

La prévention est naturelle, et seuls les humains ne savent pas en faire ou du moins le font par exprès pour ne pas en faire prétextant pleins d’arguments insignifiants

L’Autonomie est naturelle car la Vie offre en abondance nourritures pour tous les êtres vivants. CE QUI EST NATUREL C’EST LE BONHEUR DE TOUS. La Terre regorge de richesses, de ressources et de nourriture : personne n’est supposé ne jamais manquer de rien !

Investissons nous-mêmes Investir dans ce que l’on décidera ensemble! Le secteur Primaire doit être la propriété Collective, sinon la 2ième et les 3ième Transformations seront toujours précaires parce que dépendantes des Grandes Entreprises privées qui se sont accaparées du secteur Primaire (nos Ressources Naturelles).

Si nous voulons être en mesure d’appliquer nos décisions, n’investissons plus dans des …. qui ne nous appartiennent pas! Et ne vendons plus notre région aux plus offrants ni aux investisseurs étrangers.

Remettons en vigueur les LOIS DE LYCURGUE (d’il y a 2000 ans) : --- abolition des dettes --- partage égal des terres --- rétablissement des repas communs gratuits --- Pour que tous les gens aient parts égales des héritages Territoriaux, sociaux, et économiques. La gratuité est le propre du beau. Même et surtout les riches veulent tout gratuit ! Et nous, pauvres, nous nous le refuserions : nous qui en avons encore moins les moyens ?

L’ORDRE est la base première de tout ! L’Ordre, c’est aussi lorsque tous sont unis sous un thème fraternel.

L'Ordre est l'état naturel de toutes personnes, de toutes sociétés ! (S'il y a désordre c'est qu'il vient de tout ce qui subordonne la Volonté Générale telle un État, un Gouvernement, des représentants soudoyés,… qui nous méconnaissent.)

L’Ordre est cet poussée naturelle vers le paradis, vers Dieu

Voilà l’ORDRE ! L’Ordre est l’état naturel de toutes personnes, de toutes sociétés ! (S’il y a désordre c’est qu’il vient de tout ce qui subordonne la Volonté Générale telle un État, un Gouvernement, des représentants soudoyés,… qui nous méconnaissent.). Pas d’Ordre sans Égalité et le Partage ! Autrement vous aurez toujours besoin d’autant de Droits, de Lois, de Polices et de Soldats !

Tous aiment l’Ordre, les animaux et les végétaux craignent et souffrent lorsqu’il y a des orages.

LA TERRE-HAPPY (thérapie)

Pour une vision plus humaine de la vie, des gens et de la Nature

LES DÉGÉNÉRÉS ET LES PRÉDATEURS FONT SOUFFRIR TOUT LE MONDE ET FONT UN ENFER DE CETTE PLANÈTE

*** DÉMÊLONS-NOUS. Je suis un Humaniste : pas un socialiste, pas un communiste ni un capitaliste » et que cela soit bien clair. Allons vers une Économie et des États Humanistes car ils élimineront la pauvreté en assurant UNE VIE DÉCENTE À TOUS par une Rente Citoyenne tel un BoN Pouvoir d’Achat pour équilibrer la Sur-Production actuelle : et cela fera l’affaire des Commerçants et des Entreprises qui pourront mieux écouler leurs produits.

LE DROIT DE L’ENVIRONNEMENT

Les droits de l’animal doivent être défendus par la loi comme les droits de l’homme

Mettre des COMPTEURS à Hydro Québec et aux Centrales d’Alcan POUR SAVOIR OÙ VA NOTRE HYDRO-ÉLECTRICITÉ, ET COMBIEN D’HYDRO-ÉLECTRICITÉ ILS SE RÉALISE AU QUÉBEC ET COMBIEN en SORT DU QUÉBEC, ET COMBIEN ALCAN EN UTILISE ET EN VEND, ET OÙ VONT NOS PROFITS. Il est temps qu’on les contrôle adéquatement, c’est notre argent.

L’Eau est à tous les gens d’ici. L’Eau n’est pas à Alcan ni à Hydro. La forêt d’ici est à tous : c’est le patrimoine des gens de la région. Nous sommes tous l’Employeur de tout ce qui se passe dans notre région.

ALCAN, avec ses 6 Centrales et ses 44 Barrages installés sur NOTRE TERRITOIRE : si Alcan payaient enfin des TAXES en fonction de la valeur de ses installations : c’est plus de 2 MILLIARDS $ que cela nous rapporteraient à chaque année….

75 % du Revenu National et du revenu des Banques appartiennent à la population entière… et doit être réparti à parts égales entre chacun de nous ! Car personne n’est supposé d’être pauvre ici au Canada. On ne devrait pas voir ça des pauvres ici au Québec.

LE BIEN DE TOUS. L’OR n’est pas la monnaie internationale, ni le Dollar mais le BOIS, les TERRES,nos LACS, ses Aliments Naturels (BLEUETS, FRAMBOISES…) …. : voilà cette fameuses ‘’Monnaie naturelle’’ et qui est le BIEN DE TOUS

L’ÉCONOMIE PAR SA CONCURRENCE DONNE LE DROIT AUX PAYS RICHES DE PILLER LES PAYS PAUVRES. L’Économie de la Concurrence est une guerre permanente entre tous les humains, où les Pays s’entre pillent au lieu de s’entraider.

L’Économie de la Concurrence ne respecte rien, elle ridiculise notre travail, nos efforts, nos diplômes, nos PME locales, ni l’Équité et encore moins l’Égalité et notre droit à tous à une vie décente et sécure financièrement par une RENTE UNIVERSELLE tirée à partir de la moitié des profits que le Commerce Internationale réalise.

«Dans le combat, il y a toujours un perdant : tandis que dans le Partage, tous y gagnent» !

Le But de chaque être humain est le Bonheur et de vivre sur une Planète Fraternelle

ON PEUT NOURRIT 20 FOIS MIEUX ET 20 FOIS PLUS DE GENS SUR LA TERRE AVEC DES FRUITS, DES LÉGUMES ET DES CÉRÉALES QU’AVEC DE LA VIANDE ( cause de biens des maladies cardiaques et des cancers). Comme ça prend 20 lbs de fourragères et de céréales pour nourrir les animaux de boucherie : alors ça prend 20 fois plus d’espaces pour produire une seule livre de viande. La viande est 20 fois plus coûteuse à produire que les fruits, les légumes et les céréales. De plus, il y a 20 fois plus de pesticides et d’insecticides dans les graisses animales qu’il y en a dans le végétal puisque ça prend 20 lbs de céréales pour faire une seule livre de viande. Les pesticides et les insecticides se stockent dans les graisses animales.

Même les fruits et les légumes non ‘’bio’’ sont 20 fois moins toxiques que la viande prétendue ‘’bio’’ puisque la viande contient naturellement des toxiques et des poisons des nerfs (alcaloïdes) comme les purines, les bases xanthées, la mydaléine, la parvoline, et toutes les substances nées de la décomposition de l’animal. Les viande est un aliment acidifiant, terrain propice aux cancers et à l’athérosclérose.


Tous on se tire dans le pied si… si une seule personne est pauvre : c’est aussi le Commerçant et le Producteur qui sont pénalisés! Donc, plus le pouvoir d’achats de tous les citoyens sera grand et plus le confort et la qualité de vie sera pour tous. Tout part d’un bon pouvoir d’achat de chacun de nous : ce sera économique et rentable à tous les niveaux. Un appauvrit ne peut consommer les produits des Producteurs et des Marchands : tous sont pénalisés!

LE BUREAU DE LA CONCURRENCE CANADIEN. Ici, vous voyez ‘’qui’’ encore installe la division antifraternelle entre nous tous et ce, à tous les niveaux de la société.

De l’ÉQUITY à l’ÉGALITY

Tous soumis à l’ÉQUITY (Le Droit Anglais + LE CODE NAPOLÉON)

L’ÉQUITY semble être devenu LE DROIT MONDIAL plus que l’Éthique. Ici on est à l’opposé de l’Égalité que j’appellerai l’ÉGALITY, et qui pourrait voire devrait devenir LE DROIT HUMANISTE INTERNATIONAL

Tout ce qui est Droit Public au Québec est d’origine Anglaise (du COMMON LAW de l’ÉQUITY.

85% de l’argent mondial est encanné dans les banques et la spéculation boursière (argent passif)

15% seulement est laissé aux peuples (argent actif)

L’ARGENT QUI CIRCULE RAPPORTE À TOUS 100 FOIS PLUS QUE L’ARGENT ENCANNÉ EN BANQUE

Sécuriser financièrement nos artistes pour qu’ils puissent créer dans la paix et l’amour ! Revendiquons un revenu de base pour permettre aux artistes de créer sans les souci de l’argent ! 80 % des artistes vivent sous le Seuil de pauvreté, et la moitié d’entre eux sont sur l’Assistance Sociale : cela jette la honte sur nous tous !

C’est 200 milliards $ que les Québécois pourront se partager également entre tous à chaque année si : les 3 % de Riches et les milliardaires Entreprises paient leurs justes contributions sociales d’impôts !

Ce Profit Collectif récupéré nous garanti une Rente Citoyenne de 60 000 $ à chacun par an, et qui s’ajoutera en plus à vos salaires si vous travaillez.

C’est bien ceux qui volent leurs citoyens qui mériteraient de connaître un peu la prison.

Bell, Hydro, Alcan, Domtar, Cascade, Québécor, Bombardier….. ET LES BANQUES : doivent payer aux québécois leurs justes contributions sociales d’impôts… et ainsi c’est 200 milliards $ par an de plus qui se retrouveraient dans les coffres du Trésor Public. Fini le B.S., fini la pauvreté, fini l’insécurité financière pour tous, fini la vie de combat des uns sur les autres….

Si tous les pays qui se mobilisent actuellement pour lutter contre le Terrorisme s’étaient concertés de la même façon pour éliminer la pauvreté dans le Monde : nous serions en train de vivre une magnifique aventure collective. Des êtres et des systèmes libres rendent les autres libres.

Nous ne sommes pas libres d’exploiter les autres, de les endetter…. Nous sommes tous destinés à vivre fraternellement, sans compétition, sans avoir à se battre entre nous comme des animaux pour arriver à avoir une vie normale et de qualité.

C’est le bénévolat et la pauvreté qui font virer l’économie. Pour fonctionner, l’Économie de la Concurrence québécoise a besoin des 100 000 bénévoles au Québec et 600 000 pauvres qui la font ronronner et la consolide.

La souffrance, la compétition, le mérite, et la pauvreté nécessaires sont le discours des profiteurs.



Autres ANNEXE sur l'Environnement-leurre

ÉCOLOGISTES; agissons en ordre de Priorités

On nous diverti mondialement avec la couche d’ozone, la déglaciation etc., pour nous empêcher ensemble de nous en prendre par les vrais priorités ; comme d’éliminer la pauvreté, l’Entraide et le Partage entre les pays, d'assurer la Sécurité Financière à tous les huamains afin qu'on puisse tous passer à autres choses que des problèmes d'argent; de vivre sainement, de manger pacifiquement sans faire souffrir.....……


Pourquoi cette idiotie de nourrir ses pauvres alors qu’il suffit de leur donner assez d’éducation et d’argent pour que ces ‘’appauvris’’ le fassent eux-mêmes?


Le problème de la faim dans le Monde est faussé à la base dans la mesure où il n'est pas tenu compte d'un éventuel retour au végétarisme (souvent traditionnel dans les sociétés du Tiers Monde)... car ça prend 15 à 20 lbs de fourragères et de de bonnes céréales pour (nourrir les animaux) faire une seule lbs de chair animale...

On peut donc nourrir 15 à 20 fois plus de gens sur la Terre avec une alimentation fruito-végétarienne : C’EST UNE AUTRE GRANDE LOI ÉCONOMIQUE.

60 000 $ par an à chacun, évidemment si on sait Partager aussi ce ''Profit Collectif'' que sont les Impôts au lieu de les donner aux Milliardaires Entreprises.

La Mondialisation nous amuse avec la couche d’ozone, du réchauffement de la Planète (mensonges et diversions) afin qu’on ne parle pas de la priorité d’unir les pays et d’éliminer la pauvreté

Au Panama. : ils utilisent des ‘’ALIMENTS’’ et de bonnes terres agricoles pour faire du gaz qu’ils appellent ‘’bio’’ afin de leurrer les écolos.

Des avions volent carburées à l’éthanol (un alcool fait avec (des aliments : horreur) de la canne à sucre : c’est du pétrole vert. Faire rouler des autos avec des dérivés des fruits c’est gaspiller de la nourriture qui pourrait mieux servir les humains en nourritures. C’est du jus de canne à sucre distillé qui sert de carburant aux autos à l’éthanol.

Au Brésil il 5 millions d’hectares de champs de cannes à sucre ne sont plus utilisés pour NOURRIR LES GENS mais pour alimenter les voitures : autre horreur des gens qui ont la mentalité d’Affairistes et de ‘’friqueux’’….

Ces animaux forcés aux hormones et aux antibiotiques.

Les Biologistes carnivores

C’est grâce à l’EFFET DE SERRE que la vie fut possible sur la Terre car c’est cette couche d’ozone qui a maintenu assez de chaleur pour favoriser la vie.

UNE MONDIALISATION QUI ÉTOUFFE LE MONDE ENTIER

L’ONU CONSIDÉRE QUE LA CRISE DE L’AUGMENTATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES est plus importante que la crise du Réchauffement de la Planète, ce 1 mai 2008 sur la chaîne LCN.

Cette hausse prouve notre dépendance à la Mondialisation alors qu’on aurait dû augmenter notre AUTONOMIE régionale et provinciale en tout. Il est encore temps d’axer sur l’Autonomie alimentaire et vestimentaire de nos Pays et sortir de cette dépendance monopoliste du March. International.

Cela prouve que la Haute Finance et le Complexe Militaro-Industriel sont infiltrés au sein de la Banque Mondiale Banque qui se devrait pourtant être là pour protéger l’Humanité…. Mais voyons, je suis en train de me gourrer : j’étais en train de croire qu’une Banque sait se soucier des autres mais voyons, j’étais dans le champ carrément.

Il urge, pour nos États de se protéger contre cette guerre mondiale ‘’Mondialisation de l’endettement et de l’appauvrissement’’

LES BIO-TERRORISTES ANGLAIS NOUS PARLENT DE ‘’BIO-CARBURANT$’’

LES BRITISH ENLIGNENT LE MONDE VERS UNE DENRÉE ALIMENTAIRE MONDIALE

Ils s’infiltrent dans nos débats de société en prétextant s’inquiéter des Changements Climatiques.

Les Lobbys Britanniques (ils possèdent les 350 plus grands Médias dans le Monde ce qui explique pourquoi la TÉLÉ nous matraque de ces bio-carburants à l’éthanol) enlignent nos États. Leur faux-prétexte est de contrer l’effet de serre et de réchauffement de la Planète : alors que non seulement cela va le continuer et l’accroître mais le Royaume-Uni s’assure d’en retirer tous les profits.

On est devenu tous cinglés que de croire qu’on a le droit de produire du carburant avec l’espace de nos terres agricoles et surtout avec des aliments --- AU LIEU DE NOURRIR LA PLANÈTE ---. Non, Humains, si vous faites cela : vous n’êtes vraiment pas intelligents, vous poussez votre stupidité au comble.


Dans les Universités, des profs en Écologie nous enseignent qu’il y a 2 sortes d’environnementalistes : il y aurait les environnementalistes capitalistes qui tiennent à leur vin et leur viande, et les environnementalistes Chinois végétariens. Maintenant vous comprendrez mon désaccord avec les ÉCOLES prédateurs et carnassiers.

--- Pour un Environnementaliste capitaliste (qui tient à son vin et sa viande et toutes les terres inutiles que ça prend pour cela) même si ils n’étaient qu’une dizaine sur la Planète, et bien la terre serait trop petite pour eux : ces éternels insatisfaits voudraient les États et les Îles des autres.

Par contre, les Environnementalistes hygiénistes et naturistes sauraient très bien vivre même dans une planète occupée par 100 fois plus d’habitants qu’il y en a actuellement. « Dans le Partage tous y gagnent : dans le combat tous y perdent » !

ENVIRONNEMENTALISTES capitalistes de la prédation LEURRÉS

CONCLUSION

L’effet pervers du ‘’Marketing ‘’vert’’ ‘’, tant que les Entreprises joueront ‘’le vert’’ cela nous retardera

Le côté ‘’fourre-tout’’ du ‘’Développement Durable’’

Comment limiter les effets pervers du ‘’Marketing ‘’vert’’ ‘’

Le ‘’green washing’’

Le québécois se prétend comme ‘’vert’’ mais nous sommes des ‘’green washés’’, et nous ne votons même pas pour le seul parti ‘’Vert’’

LES AUTRES COMME ENVIRONNEMENT, ET QU’ILS SOIENT BIENS, SÉCURES ET HEUREUX

Un peu de tout........

ENVIRONNEMENTALISTES CHASSEURS ou PACIFIQUES

ENVIRONNEMENTALISTES CARNASSIERS de la Prédation

L’arbre dit « Ne me coupe pas, homme, je porte la nourriture et l’air; et laisse-moi mes branches et mes racines »

Aime l’Ortie et l‘araignée parce que tout le monde les hait, et vois ce que tu peux faire pour diminuer leurs vies de prédations.

Le ciel que j’ai dans le cœur est plus divin.

Quand le développement intellectuel réduit à l’esclavage prolétaire.

Par l’École Obligatoire, les intellectuels ont été intellectualisés aux esclavagismes et à les défendre intellectuellement.


En 50 ans la consommation de viande a multiplié par 5. NOUS NE SOMMES PLUS CAPABLES de nourrir ainsi les gens.

2009, les Etats-Unis sont les plus gros Producteurs et Exportateurs d’agriculture du Monde mais pas sans conséquences.

100 millions de personnes souffrent de la faim alors que le mais qui pourrait régler ce problème va aux animaux au lieu d’aller aux humains.

Ces 100 000 bêtes ‘’boostées’’ qu’on retrouvent dans les terres américaines; LA PUANTEUR EST TELLEMENT FORTE que même en hélicoptère et très en hauteur l’odeur nous prend au nez, dit le chauffeur de l’engin.

Le sacrifice dans les sociétés primitives par le besoin de détourner la vengeance des victimes (des citoyens exploités et trahis) sur un bouc émissaire afin d'éviter la spirale des représailles et de protéger les racailles qui usurpent la volonté des gens à une vie en société fraternelle. La victime du sacrifice se voit attribuer la responsabilité du mal à la place des vrais "coupables". Elle est choisie de manière à ce que personne n'ait de raison ou de moyens pour tenter de la venger à son tour : des animaux, des prisonniers, des marginaux, des phénomènes donnés.

Nous sommes aujourd'hui confrontés à ce type de phénomènes puisque dans les affaires de vaches folles, de sang contaminée, la recherche de coupables se détourne des gouvernants mis en place par des groupes d’Intérêts pour s'en prendre à des citoyens et les condamner. Que de la diversion. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis, sèment le chaos et les faux-problèmes (ozone, réchauffement de la planète, épidémies possibles….) dans le but que les peuples ne parlent pas de partage, d’entraide afin d’éliminer toutes formes de pauvreté…. Ce qui serait vraiment responsable.


=======================

annexe


L’introduction rédigée par Madame Brundtland en dit long :

"Depuis l’espace, nous pouvons nous pencher sur la Terre et l’étudier comme un organisme dont la santé est celle de ses éléments. Nous avons le pouvoir de concilier l’activité humaine et les lois de la nature et de mener une existence plus heureuse grâce à cette réconciliation".


On croirait lire Sir Lovelock nous entretenir de Gaïa !

Le rapport définit le "développement durable" :

"Le développement soutenable, c’est autre chose qu’une simple croissance. Il faut en effet modifier le contenu même de cette croissance, faire en sorte qu’elle engloutisse moins de matières premières et d’énergie et que ses fruits soient répartis plus équitablement".

Rationnement et redistribution des richesses sont donc les deux principales injonctions de cette nouvelle philosophie qui se veut écologie ! Le rapport insiste particulièrement sur "l’effet de serre", dont les méfaits sont à imputer aux consommations effrénées d’hydrocarbures et de charbon, et prévoit d’immense catastrophes pour le début du XXIème siècle : élévation de la température, désordres dans l’agriculture, inondation des villes côtières, dégradation des sols, des eaux, de l’air, des forêts.

Et c’est ce rapport Brundtland qui va inspirer le G7 de Toronto, en 1988. Prenant acte des alarmes climatiques. Les sept grands décident alors de placer le développement durable au cœur des politiques de chaque nation, et de créer le GIEC, dont la mission consiste à étudier la responsabilité humaine dans le changement climatique et de proposer des solutions "d’atténuation et d’adaptation". J’ai abondamment commenté les conséquences de cette décision dans mes précédents articles : voir ici, ici, ici, et .

Triomphe de Maurice Strong…et de la Trilatérale !

L’une des conséquences de cette option sera le financement, par les organisations internationales (ONU, Banque Mondiale, FMI) et par les nations développées de vastes programmes de recherche et développement sur le réchauffement et l’effet de serre, programmes coûteux qui vont se développer au détriment de l’aide humanitaire à la santé, l’alphabétisation, la salubrité et la disponibilité de l’eau, et bien d’autres actions écologiques. Climat et planning familial sont les priorités absolues. Bien entendu, on associe changement climatique et natalité, puisque chaque bébé à naître sera l’auteur d’émissions considérables de gaz à effet de serre tout au long de sa vie.

Développement durable et géopolitique climatique seront définitivement consacrés au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, où le grand maître de cérémonies, le Secrétaire Général Maurice Strong, fera triompher un programme soigneusement préparé dans le cadre de la Commission Trilatérale, en 1991, par lui-même, David Rockefeller, MacNeil (membre du Club de Rome), Winsemius, Yakushii. Le lecteur curieux trouvera toute l’information sur ces travaux de la Trilatérale en en lisant le rapport, intitulé "Beyond Interdependance". Le Sommet de Rio créa la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC), mère du Protocole de Kyoto. On y signa la "Déclaration de Rio" qui consacra 15 principes, dont le fameux principe de précaution, auquel Maurice Strong tenait tant, car il imaginait déjà les doutes scientifiques qui mineraient la théorie de l’effet de serre. On signa également l’Agenda 21, programme d’actions pour le développement durable du 21ème siècle, qui s’impose aux états, aux régions et aux municipalités de tous les pays signataires dans les domaines de la santé, du logement, de la pollution de l’air, de la gestion des mers, des forêts et des montagnes, des ressources en eau et de l’assainissement, dans le domaine de la désertification, de l’agriculture, de la gestion des déchets, de la lutte contre la pauvreté. Rien de moins !

Voila donc les gouvernements lié et corsetés dans une politique de développement durable pensée par une association de puissants particuliers, la Commission Trilatérale , adoptée sans modifications essentielles par 172 nations habilement conditionnées par Maurice Strong. Outre l’Agenda 21et le CCNUCC, le sommet de Rio nous a légué le très contestable principe de précaution, ainsi qu’une vision très particulière de la société civile, qui ne constitue plus une représentation fidèle de l’ensemble des citoyens, mais une assemblée de lobbyistes : les ONG, les mouvements de libération des femmes, les mouvements pour la jeunesse et l’enfance, les indigènes, les municipalités, les syndicats de travailleurs, les hommes d’affaire et d’industrie, les scientifiques, les cultivateurs et les fermiers, réunis au sein de neuf "Major Groups". Et ce sont ces principes que suivent fidèlement la plupart des pays occidentaux aujourd’hui.

Dans l’après Rio, on crée la Commission du Développement Durable (CSD : Commission on Sustainable Development), autre fruit de l’imagination des hommes de la Trilatérale, dont le rôle est de contrôler le suivi des engagements pris au titre de l’Agenda 21. Que cet organisme puisse contrôler l’application d’un traité par les états signataires, soit ! Mais la CSD est reconnue compétente pour contrôler directement les collectivités territoriales et locales des Etats, ce qui est une entorse sérieuse à leur souveraineté. Et que penser du fait que les membres de cette CSD ne sont même pas désignés par les Etats signataires, mais élus par le Conseil Economique et Social de l’ONU ? Que penser également du fait que l’Afrique, qui compte 14% de la population mondiale, dispose de 25% des sièges de la CSD ?
========================

annexe
============================


Les princes et les seigneurs de la féodalité moderne

Une autre grande réussite de Maurice Strong est d’avoir réussi à s’allier un ensemble de grands groupes industriels ou financiers, et à susciter le développement d’une multitude d’entreprises exploitant les filons écologiques et la manne arrachée aux contribuables du monde occidental. Maurice Strong était lui-même un homme d’affaires bien nanti, un milliardaire en dollars. Il a dirigé des géants de l’électricité et du pétrole dans son pays d’origine, le Canada, Il possède personnellement un réseau d’entreprises regroupées dans sa holding canadienne la Strovest Investment. Il est enfin "advisor", "trustee" ou "director" de plusieurs groupes internationaux opérant soit dans la production d’électricité à partir de charbon (en Chine !), soit dans des filières vertes. Il a à son passif quelques faillites dont il a su se tirer indemne, au contraire des amis qu’il avait pris comme associés. Il faut dire que Maurice Strong bénéficiait de l’appui d’un ami et partenaire tout puissant en la personne de David Rockefeller, le potentat de la banque, patriarche d’une des familles les plus riches du monde, l’homme qui a rencontré en tête à tête tous les dirigeants importants de la planète.

Comme il a si bien su faire avec les pays en développement, Maurice Strong a convaincu nombre de financiers, de multimilliardaires et de grands capitaines d’industrie à rallier la filière du développement durable. En 1996, il faisait créer par son ami, le financier suisse Stephan Schmidheiny, le World Busines Council for Sustainable Development, qui regroupe environ 200 multinationales s’engageant à appliquer une politique respectueuse de l’environnement.

Au tout début du XXème siècle, on vit se créer de nombreuses sociétés financières, des Hedge Funds, qui drainent les capitaux de riches épargnants, de fonds de pension, d’Etats et d’ONG. Ces entreprises ne s’adressent pas à l’épargne publique, mais recueillent leurs fonds au sein des réseaux de leurs fondateurs ou dirigeants. Aussi ne sont-ils pas contraints par les règles de publicité en vigueur pour les entreprises qui s’adressent aux marchés boursiers et pour les banques. Ces fonds prolifèrent dans les pays dont la législation est favorable à ce type d’entreprises : USA, Grande Bretagne, Suisse et paradis juridiques et fiscaux.

Aux USA, ils sont au nombre de 200 environ à se regrouper au sein du CERES, association corporatiste des financeurs du développement durable. Le CERES abrite une sous-structure, l’INCR (Investors Network for Climate Risk) qui cible plus particulièrement les investissements destinés à lutter contre le réchauffement climatique ou à s’y adapter. CERES et INCR se livrent à un lobbying forcené auprès des instances gouvernementales. Ils sont particulièrement actifs auprès du Sénat américain, pour convaincre de voter les projets de loi qui favorisent leurs projets. Ils soutiennent financièrement des campagnes de propagande sur le thème de l’alarmisme, financent des associations et fondations environnementales. Ils investissent dans toutes sortes d’activités : éoliennes, biocarburants, photovoltaïque, séquestration du carbone, plantations forestières, voitures électriques, nouvelles technologies d’accumulateurs… Les capitaux qui leur sont confiés atteignent, selon leurs dires, plus de dix trillions de dollars : US$ 10.000.000.000.000 ! Aux apports qu’ils font en fonds propres, s’ajoutent des prêts bien plus importants encore, afin de créer un effet de levier qui multiplie les profits… en cas de succès, mais ruinent l’affaire en cas d’échec.

Ainsi, les filières d’affaires vertes bénéficient d’une double source captive de financements. Les hedge funds sont dirigés par des leaders qui prennent peu de risques personnels et investissent un argent qui leur est confié dans l’espoir de fortes plus-values à long terme. Les banquiers accroissent complaisamment cette manne par des prêts dont les montants dépassent très largement les capitaux propres apportés par les hedge funds. L’autre source captive vient des réglementations, taxations et subventions qui profitent exclusivement à ces secteurs économiques verts. En imposant un taux minimum de biocarburants dans l’essence, les Etats créent un marché protégé dans lequel s’engouffrent des opportunistes. Des subventions sont accordées aux agriculteurs de la filière et aux unités industrielles qui produisent éthanol et diester. Ce sont souvent les mêmes qui sont à l’origine des lois et à la direction des affaires.

Un grand féodal, Al Gore, prince des Hedge Funds !

L’exemple le plus emblématique est celui d’Al Gore. Candidat malheureux à la présidence des Etat Unis en 2000, l’ex-futur président s’est reconverti en capitaine heureux de la finance. Sa fortune personnelle, tombée à deux petits millions de dollars en 2000, dépasse aujourd’hui les cent millions. En collaboration avec un transfuge de Goldman Sachs, David Bloom, Il a créé Generation Investment Management, un hedge fund fondé sous statut LLP britannique qui permet une opacité totale des comptes. Il en est le chairman, Bloom est l’Executive Chief Officer. Bloom et Gore ont versé très peu d’argent en capital. Ils se payent en pourcentage sur les placements et en part des bénéfices, mais ne subissent pas les pertes éventuelles.

Sitôt GIM créé en 2003, les fondateurs annonçaient qu’ils mettaient fin aux appels de fonds, ayant réuni 5 milliards de dollars de placements à long terme. Quelques temps après, Al Gore est devenu le Conseiller environnemental du Gouvernement travailliste britannique. Il a donc un pouvoir de persuasion sur les décideurs politiques qui vont favoriser telle ou telle de ses entreprises. Trois ans plus tard, il lance le film à succès "Une Vérité qui Dérange", financé par son ami Jeffrey Skoll, ex chairman d’Ebay, qui offre une publicité considérable aux activités vertes. Depuis, Al Gore est devenu un des importants associés de la firme Kleiner Perkins Caufields & Byers, très grande société de capital risque, dont la fortune provient de ses investissements dans des startups telles qu’Amazon, America Online, Google, Lotus, Macromedia, Compaq, etc. Al Gore y est chargé de développer une nouvelle branche verte d’investissements à risques.

Il a investi également 35 millions de dollars, tirés de sa cassette personnelle, dans la société financière à risques Capricorne et est présent dans de nombreux Boards ou en tant qu’advisor de groupes (Google, par exemple, dont il est un actionnaire important). Al Gore peut compter non seulement sur sa position privilégiée auprès du Gouvernement de sa royale majesté britannique, mais aussi sur les pions qu’il a placés au sein de l’échiquier institutionnel, tel son ami et coéquipier Timothy Wirth, membre comme lui du Parti Démocrate, devenu sénateur en même temps qu’Al Gore qui, devenu Vice-Président, a fait entrer son compagnon au gouvernement Clinton comme secrétaire d’Etat aux Affaires Globales. Gore et Maurice Strong ont placé Timothy Wirth à la Présidence de la Fondation des Nations Unies, le rendant maître des milliards que cette organisation déverse dans les pays en développement pour y soutenir des politiques environnementales qui profitent, bien évidemment, aux entreprises d’ingénierie et de fournitures d’équipements soutenues par la manne combinée des hedge funds et des contribuables occidentaux.

A côté des Hedge Funds, on trouve les grandes banques, dont certaines ont investi le patrimoine confié par leurs clients dans des "Assets Management" spécialisées dans les investissements environnementaux. Citons Goldman Sachs, Merryl Lynch et feu Lehmann Brothers parmi les plus actifs. Plusieurs grands établissements bancaires français ont également développé leur secteur d’investissements environnementaux.

Non contente de bénéficier du concours des pouvoirs publics, pour ne pas dire de leur connivence, toute cette finance s’appuie sur la publicité qu’une propagande médiatique assourdissante diffuse à propos de l’effet de serre, du climat et des catastrophes qui menacent l’humanité. Elle s’appuie notamment sur les réseaux d’associations et d’ONG. C’est ainsi qu’Al Gore a créé l’ "Alliance for Climate Protection", et que son GIM s’appuie sur nombre de partenaires associatifs dont la propagande est financée par des dons publics et des subventions. L’ex manager de Lehmann Brothers, Theodore Roosevelt IV, avait fait créer par la banque et préside actuellement le Pew Center on Global Climate Change, qui réalise de nombreuses études économiques et de marketing et publie des brochures à l’usage des investisseurs.



===================

On sait bien depuis près de deux cents ans que l’activité solaire se mesure aux nombre de taches qui apparaissent à sa surface et qui occasionnent un réchauffement à la surface de la Terre et des planètes du système solaire.
Le titre provocateur « Changement climatique : les modèles du GIEC bons pour la poubelle ».

La théorie de l'effet de serre ne reposerait-elle que sur une absurdité mathématique ?

Tiré de Mankind at the Turning Point :
La transition – Réchauffement de la planète et l’humanité nouvelle

Cette méthode de prédiction du destin basée sur de complexes modèles informatiques supposément générés de manière "experte", mais pourtant invérifiables, a ensuite été menée en plein essor par les propagandistes du réchauffement climatique. Tous deux avaient exactement la même intention, faire peur aux gens en leur faisant croire que le monde était sur le point de s’effondrer et que la seule solution est un gouvernement mondial. En réalité, le mythe du réchauffement climatique est une extension du club des activités de Rome.

De la pseudo-science britannique subventionnée

La conclusion qui découle de tout cela est qu’il n’y a rien de fondé dans la théorie de l’effet de serre et du réchauffement climatique, qui se révèle n’être que de la pseudoscience.


Profiteurs de la Vérité Officielle

Cette manne a profité à la NASA, alors déconsidérée pour les mésaventures tragiques de la navette Challenger, à la vingtaine de centres qui ont développé et mis en œuvre les modèles climatiques dont nous avons constaté l’inefficacité, et surtout a provoqué le création d’une multitude d’emplois de chercheurs dont la carrière ne dépend que d’une chose : démontrer la responsabilité humaine dans une évolution climatique potentiellement catastrophique.


Instituer une dictature de la peur


En terrorisant les individus, et en condamnant tous les gestes qu’ils accomplissent quotidiennement pour leur confort, ils font accepter des décisions contraires à l’intérêt public, dommageables pour les finances et les libertés individuelles.

Diffusion de fausses nouvelles

Ce qui apparaît patent, c’est que l’opération de désinformation dont les citoyens sont victimes, conduit ces derniers à des opinions et des choix électoraux fondés sur de la pseudoscience.

KYOTO : la destruction industrielle de l’Occident

Maurice Strong, maître incontesté des questions environnementales à l’ONU, et qui a fait de surprenantes déclarations :il dit « Nous devons en arriver au point où le salut du monde viendra de l’effondrement de la civilisation industrielle ». « Le seul espoir pour la planète n’est il pas l’effondrement de la civilisation industrielle ? N’est il pas de notre responsabilité de le provoquer ?»

Maurice Strong préconise pour l’Occident

« la recherche de la pauvreté, de la réduction de consommation des ressources et la fixation de normes de mortalité ».

Mais les défenseurs acharnés de l’effet de serre et les écologistes activistes ne désarmeront pas, ancrés dans une sorte de dissonance cognitive qui les empêche de tenir compte des réalités. L’affaire du changement climatique risque d’évoluer vers des fractures idéologiques et sociales, voire même des affrontements, au sein des populations trop engagées dans la lutte contre le prétendu effet de serre.



==========================


.... à suivre......










.... blog en amélioration.... à suivre ....


*** envoyez cet article à vos ami(e)s et partagez avec eux ces BLOGS

*** COPIEZ-VOUS ces Blogs….. pour qu’ils ne disparaissent jamais de la mémoire collective, car des gens qui en sont contrariés un jour pourraient bien les faire disparaître








.... blog en amélioration.... à suivre ....

par Viny Eden mon e-mail soleilpourtous@hotmail.com

p. s.

LIBERTÉ d’EXPRESSION DE CHACUN

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme:

Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."


*** Ce BLog offre mes 500 sujets en ORDRE ALPHABÉTIQUE (il est en construction)



Cliquez sur cet hyperlien pour voir mon nouveau BLOG
====================



voir l'image en taille réelle
Ajouter une légende

Visionnez le fameux discours du président Africain Thomas Sankara

qui y dénonçait les impérialistes français et de Londres avant de se faire assassiner par des pions de ces Pays

video

Thomas Sankara: assassiné par l'Impérialisme de la France et de Londres

video

Allez et visionnez ce magnifique discours anti-impérialisme Londonien de …. Thomas Sankara - Discours Sur La Dette ... un peu avant qu’il se fasse assassiner par Londres via la CIA et ses tueurs-comandos, en 1987.

On ne met hélas, toujours en prison que celui qui a tué. et jamais ceux qui paient pour faire tuer: changeons cela, et remontons toujours jusqu'aux causes, jusqu'aux têtes dirigeantes, et traînons-les en Cours, et même si on manque de preuves: au moins les Médias nous auront montré leurs visages de crapules, et on pourra sinsi dorénavant les surveiller de près
========================





Lumumba assassiné par des pions français des impérialistes Britanniques via leur CIA

video


Assassinat de Patrice LUMUMBA en 1961 par les impérialistes ''Belges'' au service de Londres.

Honte à la Belgique qui refuse d’assurer son passé colonial et ses horreurs indescriptibles qu’elle a commise au Congo. Lumumba, leader de la lutte pour l'indépendance du Congo.

En août 1960, lors d'une réunion qui se tenait avec les conseillers à la sécurité, deux mois après que le Congo ait officiellement pris son indépendance de la Belgique, Johnson rapporte qu'Eisenhower donna l'ordre à la CIA d'"éliminer Lumumba. L'assassinat se déroula moins de sept mois après la déclaration d'indépendance du Congo qui avait alors comme Premier ministre Patrice Lumumba et le plus grave, c’est que des congolais des diverses tendances politiques ont commandité sa mort. Des recherches antérieures apportèrent des preuves solides au fait que l'assassinat de Lumumba résultait directement d'ordres qui avaient été donnés par le gouvernement belge et par l'administration Eisenhower, agissant par l'intermédiaire de la CIA (Central Intelligence Agency) et de clients locaux financés et "conseillés" par Bruxelles et par Washington.

Dernier discours de Lumumba avant d'être tué par Londres et la France

video

Lumumba disait aux impérialistes Britanniques et Français:

"Nous avons connu le travail harassant, extorqué en échange de salaires qui ne nous permettaient ni de manger assez pour éloigner la faim, ni de nous vêtir, ni de nous loger décemment, ni d’élever nos enfants comme des êtres qui nous sont chers. Nous avons connu des railleries, des insultes, des coups que nous avons endurés matin, midi et soir parce que nous sommes des noirs Nous avons vu nos terres confisquées au nom de lois prétendument légitimes, qui en fait ne reconnaissaient que la raison du plus fort. Nous n’oublierons jamais les massacres où tant d’entre nous ont péri, les cellules où étaient jetés ceux qui refusaient de se soumettre à un régime d’oppression et d’exploitation."

========================

Voir globalement pour agir localement

KENNEDY refuse d'optempérer aux demandes de Bush-père directeur de la CIA (mis en place par Londres évidemment) ..... car John Kennedy voulait cesser la guerre..... et cela ne faisait pas l'affaire de Londres et des ses commerçants internationaux d'armes

«Pour la première fois, nous sommes en mesure de briser les dernières entraves de la pauvreté et de l’ignorance, de donner aux gens la liberté qui leur permettrait de remplir les tâches intellectuelles et spirituelles qui ont de tout temps été les buts de la civilisation », a dit les président des Etats-Unis, John F. Kennedy, le 13 mars 1961.

L'assassin d'Oswald: Jack Ruby était l'homme de main de Nixon et Nixon était l'homme que Prescott Bush poussa au pouvoir. L'autopsite du corps d'Oswald révèlera la subtitution de son corps par un autre! Et c'est Nixon qui succéda à la présidence des États-Unis après l'assassinat de Kennedy fomenté par la gamique qui a mis en place Nixon.


Violences DE l'Éducation à la compétition-élitiste et hiérarchiste

video

Cliquez ci-haut pour entendre de la musique en même temps que vous regarderez ces documents

<span class=

=====================

Dans cet incroyable vidéo ci-bas, Antoine Vitez cite le DISCOURS D'AIMÉ CÉSAIRE qui dénonce toutes les sortes de colonialisme. Il n'y a pas d'images que du son, mais ÉCOUTEZ-LE, il vaut la peine..... Et faites-le entendre à vos élèves et étudiants et ami(e)s.

video

Il affirme que le colonialisme est à l'opposé de l'Humanisme et de toutes formes d'évolutions.

<span class=

<span class=

Avec leur ''Équité'' et ''Concurrence'' ils divisent, hiérarchisent et maintiennent la majorité des humains pauvres et dans une vie misérable à se battre pour des miettes de pittances

<span class=

Bien connaître l'Histoire pour ne pas la répéter

LIRE ET RELIRE CE QUI SUIT

<span class=


Ces égoistes royaux n'élimineront jamais la pauvreté, bien au contraire ils se débarrassent de leurs pauvres par tous les moyens en nous utilisant les uns contre les autres et.....


Le SPORT pour apprendre à diviser

Tous les Médias nous martèlent des mentalités des exploiteurs de la COMPÉTITION par le Sport, l'Éducation....

En une journée, on peut entendre le mot ''COMPÉTITION'' DES CENTAINES VOIRE DES MILLIERS DE FOIS: c'est carrément de la propagande aristocratique par Londres et ses Lords débiles de la vie de combat, des honneurs, des trophées à se penser meilleurs.....

CE N'EST PAS LE MONDE DES MEILLEURS QUE NOUS VOULONS



=================================

ANNEXE


Extrait du discours d’Aimé Césaire contre le Colonialisme

« Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.

Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.

Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde.....

L’Europe est indéfendable.

Il paraît que c’est la constatation que se confient tout bas les stratèges américains.

En soi cela n’est pas grave.

Le grave est que « l’Europe » est moralement, spirituellement indéfendable.

Et aujourd’hui il se trouve que ce ne sont pas seulement les masses européennes qui incriminent, mais que l’acte d’accusation est proféré sur le plan mondial par des dizaines et des dizaines de millions d’hommes qui, du fond de l’esclavage, s’érigent en juges.

On peut tuer en Indochine, torturer à Madagascar, emprisonner en Afrique, sévir aux Antilles. Les colonisés savent désormais qu’ils ont sur les colonialistes un avantage. Ils savent que leurs « maîtres » provisoires mentent.

Donc que leurs maîtres sont faibles.

.........

Colonisation et civilisation ?

La malédiction la plus commune en cette matière est d’être la dupe de bonne foi d’une hypocrisie collective, habile à mal poser les problèmes pour mieux légitimer les odieuses solutions qu’on leur apporte.

......


Cela réglé, j’admets que mettre les civilisations différentes en contact les unes avec les autres est bien ; que marier des mondes différents est excellent ; qu’une civilisation, quel que soit son génie intime, à se replier sur elle-même, s’étiole ; que l’échange est ici l’oxygène, et que la grande chance de l’Europe est d’avoir été un carrefour, et que, d’avoir été le lieu géométrique de toutes les idées, le réceptacle de toutes les philosophies, le lieu d’accueil de tous les sentiments en a fait le meilleur redistributeur d’énergie.

Mais alors je pose la question suivante : la colonisation a-t-elle vraiment mis en contact ? Ou, si l’on préfère, de toutes les manières d’« établir contact », était-elle la meilleure ?

Je réponds non.

Et je dis que de la colonisation à la civilisation, la distance est infinie ; que, de toutes les expéditions coloniales accumulées, de tous les statuts coloniaux élaborés, de toutes les circulaires ministérielles expédiées, on ne saurait réussir à extirper une seule valeur humaine.


Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au Viet Nam une tête coupée et un oeil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et interrogés, de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent[1]. [...] »


==============================

ANNEXE



Extrait du discours de J-F KENNEDY

« Mesdames et Messieurs »,

Le mot « secret » est en lui-même répugnant dans une société libre et ouverte.

KENNEDY refuse d'optempérer aux demandes de La CIA de BUSH (mis en place par Londres évidemment) .....

Peu de gens ont entendu LE derniers DISCOURS DE JOHN F. KENNEDY. Le voici traduit en français.

« Mesdames et messieurs,

Je voudrais vous parler de notre responsabilité commune face à un danger qui nous concerne tous.

Le simple mot de secret est inacceptable dans une société libre et ouverte. Et nous sommes en tant que peuple intrinsèquement et historiquement opposés aux sociétés secrètes, aux serments secrets, aux réunions secrètes. Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiée de faits pertinents dépassent de loin les dangers que l'on cite pour les justifier. Même aujourd'hui il est peu justifié de résister à la menace d'un société fermée (totalitaire?) tout en imitant ses restrictions arbitraires. Même aujourd'hui, il est peu justifié d'assurer la survie de notre nation si nos traditions ne survivent pas avec elle. Et il y a un danger très grave qu'un besoin annoncé de sécurité accrue soit l'opportunité que saisiront ceux soucieux d'étendre sa portée aux limites extrêmes de la dissimulation et de la censure officielle. Voilà ce que je n'ai pas l'intention de laisser faire dans la mesure où j'en ai le contrôle. Et aucun officiel de mon administration, quelque soit son rang, civil ou militaire, ne devrait interpréter mes paroles ici ce soir comme une justification pour censurer la presse, étouffer la dissidence, cacher nos erreurs ou taire au public et à la presse les faits qu'ils méritent de savoir…

Mais je demande à tout publiciste, tout éditeur, tout journaliste dans ce pays de réexaminer ses propres principes moraux et de reconnaître la nature du péril qui menace notre pays… Si vous attendez une situation de "danger clair et actuel", alors je peux seulement dire que le danger n'a jamais été aussi clair et sa présence plus imminente.. Cela requiert un changement de perspective, un changement de tactique , un changement de missions, par le gouvernement, par le peuple, par tout homme d'affaire ou chef d'entreprise et par tout journaliste. Car nous sommes confrontés dans le monde à une conspiration monolithique et implacable qui repose essentiellement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d'influence (de l'infiltration plutôt que de l'invasion, de la subversion plutôt que des élections, de l'intimidation plutôt que du choix libre, des guérillas de nuit plutôt que des armées en plein jour)… C'est un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d'une machinerie très efficace et au maillage très serré qui combine opérations militaires, diplomatiques, de renseignement, économiques, scientifiques et politiques.

Ses plans sont dissimulés, non publiés. Ses erreurs sont cachées, non affichées. Ses dissidents sont réduits au silence, pas complimentés. Aucune dépense n'est mise en question, aucune rumeur n'est imprimée, aucun secret réveillé. Il conduit la guerre froide, bref, avec une discipline de temps de guerre aucune démocratie ne pourrait jamais espérer ou désirer bien se porter.

Cependant, toute démocratie reconnaît les restrictions nécessaires liées à la sécurité nationale ( et la question demeure de savoir si ces restrictions doivent être plus strictement observées si nous devons faire face à ce genre d'attaque et d' incontestable invasion.)

Mais nous vivons un temps de paix et de péril tel qu'on n'en connu pas de précédent dans l'histoire.. Aucun président ne devrait craindre que le public ne scrute son programme. Car cet examen approfondi permet la compréhension. Et la compréhension autorise le soutien ou l'opposition. Les deux sont nécessaires….Non seulement je ne pourrais pas réprimer la controverse entre vos lecteurs, mais je dis qu'elle est la bienvenue…. un homme sage a dit un jour: "une erreur ne devient une faute que lorsqu'on refuse de la corriger"….Sans débat, sans critique, aucune administration et aucun pays ne peuvent réussir, et aucune république ne peut survivre. c'est pourquoi Solon le législateur Athénien décréta que c'était un crime qu'un citoyen se dérobe à la controverse. Et c'est pourquoi notre presse fut protégée par le premier amendement (le seul business en Amérique spécifiquement protégé par la constitution) pas en premier lieu pour amuser ou divertir, pas pour exacerber le trivial et le sentimental, pas pour simplement "donner au public ce qu'il veut", mais pour informer, stimuler, réfléchir, faire état des dangers et opportunités, montrer nos crises et nos choix pour mener, façonner, éduquer et parfois même provoquer la colère de l'opinion publique. C'est donc des Médias (de la mémoire des actions des hommes, la gardienne de leurs consciences, la messagère de leurs nouvelles) que nous attendons de la force et de l'assistance, qu'elle nous donne confiance qu'avec votre aide l'homme sera ce pourquoi il est né: libre et indépendant.

Leurs erreurs sont passées sous silence et non relayées par la presse.

Leurs détracteurs sont réduits au silence, et leur avis n'est pas sollicité.

Aucune dépense n'est remise en question, aucun secret n'est révélé. C'est pourquoi le législateur athénien Solon décréta comme crime tout citoyen de désintéressant du débat.

Je sollicite votre aide dans l'immense tâche qui est d'informer et d'alerter le peuple américain, avec la certitude qu'avec votre aide l'homme deviendra ce pourquoi il est né : Libre et indépendant.

Une autre source de son discours :

"President and the Press" Speech (April 27, 1961) - John Fitzgerald Kennedy
http://millercenter.org/scripps/archive/speeches/detail/3677



J.F.Kennedy .».

=======================


Dernier Disours de Thomas Sankara, président Africain du Burkinabé, il .était anti-impérialisme et il fut assassiné peu de temps après ce discours

Thomas Sankara - Discours Sur La Dette ...

Extrait du discours de Thomas Sankara à la vingt-cinquième Conférence au sommet des pays membres de l'OUA à Addis-Abeba, le 29 juillet 1987.


[...]

Nous estimons que la dette s'analyse d'abord de par ses origines. Les origines de la dette remontent aux origines du colonialisme. Ceux qui nous ont prêté de l'argent, ce sont ceux-là qui nous ont colonisés, ce sont les mêmes qui géraient nos États et nos économies, ce sont les colonisateurs qui endettaient l'Afrique auprès des bailleurs de fonds, leurs frères et cousins.

Nous étions étrangers à cette dette, nous ne pouvons donc pas la payer.

La dette, c'est encore le Néo-Colonialisme où les colonisateurs se sont transformés en assistants techniques ; en fait, nous devrions dire qu'ils se sont transformés en assassins techniques ; et ce sont eux qui nous ont proposé des sources de financement.

Des bailleurs de fond, un terme que l'on emploie chaque jour comme s'il y avait des hommes dont le bâillement suffisait à créer le développement chez les autres. Ces bailleurs de fond nous ont été conseillés, recommandés ; On nous a présenté des montages financiers alléchants, des dossiers ; nous nous sommes endettés pour cinquante ans, soixante ans ,même plus c’est-à-dire que l'on nous a amenés à compromettre nos peuples pendant cinquante ans et plus.

Mais la dette, c'est sa forme actuelle, contrôlée, dominée par l'impérialisme, une reconquête savamment organisée pour que l'Afrique, sa croissance, son développement obéisse à des paliers, à des normes qui nous sont totalement étrangères, faisant en sorte que chacun de nous devienne l'esclave financier c’est-à-dire l'esclave tout court de ceux qui ont eu l'opportunité, la ruse, la fourberie de placer les fonds chez nous avec l'obligation de rembourser.

On nous dit de rembourser la dette, ce n'est pas une question morale, ce n'est point une question de ce prétendu honneur de rembourser ou de ne pas rembourser ; Monsieur le président, nous avons écouté et applaudi le premier ministre de Norvège lorsqu'elle est intervenue ici même, elle a dit, elle qui est Européenne, que toute la dette ne peut pas être remboursée. La dette ne peut pas être remboursée parce que d'abord si nous ne payons pas, nos bailleurs de fond ne mourront pas. Soyons-en sûrs. Par contre, si nous payons, c'est nous qui allons mourir. Soyons en sûrs également. Ceux qui nous ont conduits à l'endettement ont joué comme dans un casino ; quand ils gagnaient, il n'y avait point de débat, maintenant qu'ils ont perdu au jeu, ils nous exigent le remboursement ; et l'on parle de crise. Non ! Monsieur le Président, ils ont joué, ils ont perdu, c'est la règle du jeu, la vie continue !

Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous n'avons pas de quoi payer ; nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous ne sommes pas responsables de la dette ; nous ne pouvons pas payer la dette parce que, au contraire, les autres nous doivent ce que les plus grandes richesses ne pourront jamais payer c’est-à-dire la dette de sang. C'est notre sang qui a été versé ; on parle du plan Marshall qui a refait l' Europe Économique mais ne parle jamais du plan Africain qui a permis à l'Europe de faire face aux hordes hitlériennes lorsque leur économie était menacée, leur stabilité était menacée. Qui a sauvé l'Europe ? C'est l'Afrique ! On en parle très peu, on en parle si peu que nous ne pouvons pas nous être complices de ce silence ingrat. Si les autres ne peuvent pas Chanter nos louanges, nous avons au moins le devoir de dire que nos pères furent courageux et que nos anciens combattants ont sauvé l'Europe et finalement ont permis au monde de se débarrasser du Nazisme.

La dette, c'est aussi la conséquence des affrontements et lorsque l'on nous parle aujourd'hui de crise économique, on oublie de nous dire que la crise n'est pas venue de façon subite, la crise existe de tout temps et elle ira en s'aggravant chaque fois que les masses populaires seront de plus en plus conscientes de leur droit face aux exploiteurs. Il y a crise aujourd'hui parce que les masses refusent que les richesses soient concentrées entre les mains de quelques individus ; Il y a crise parce que quelques individus déposent dans des banques à l'étranger des sommes colossales qui suffiraient à développer l' Afrique ; Il y a crise parce que face à richesses individuelles que l'on peut nommer, les masses populaires refusent de vivre dans les ghettos, dans les bas quartiers ; Il y a crise parce que les peuples partout refusent d'être dans Soweto face à Johannesburg. Il y a donc lutte et l'exacerbation de cette lutte amène les tenants du pouvoir financier à s'inquiéter. On nous demande aujourd'hui d'être complices de la recherche d'un équilibre, équilibre en faveur des tenants du pouvoir financier, équilibre au détriment de nos masses populaires. Non, nous ne pouvons pas être complices, non, nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuples et qui vivent de la sueur de nos peuples, nous ne pouvons pas les accompagner dans leur démarche assassine.

Monsieur le président, nous entendons parler de club, club de Rome, club de Paris, club de partout. Nous entendons parler du groupe des cinq, du groupe des sept, du groupe des dix peut être du groupe des cent et que sais-je encore. Il est normal que nous créions notre club et notre groupe faisant en sorte que dès aujourd'hui Addis Abeba devienne également le siège, le centre d'où partira le souffle nouveau : le club d'Addis Abeba.

Nous avons le devoir aujourd'hui de créer le front uni d'Addis Abeba contre la dette. Ce n'est que de cette façon que nous pouvons dire aux autres qu'en refusant de payer la dette nous ne venons pas dans une démarche belliqueuse, au contraire, c'est dans une démarche fraternelle pour dire ce qui est. Du reste, les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique mais ceux qui veulent exploiter l'Afrique, ce sont les mêmes qui exploitent l'Europe ; Nous avons un ennemi commun. Donc notre club parti d'Addis Abeba devra également dire aux uns et aux autres que la dette ne saurait être payée.

Et quand nous disons que la dette ne saurait être payée ce n'est point que nous sommes contre la morale, la dignité, le respect de la parole. Parce que nous estimons que nous n'avons pas la même morale que les autres. Entre le riche et le pauvre, il n'y a pas la même morale. La bible, le coran, ne peuvent pas servir de la même manière celui qui exploite le peuple et celui qui est exploité ; Il faudrait alors qu'il y ait deux éditions de la bible et deux éditions du coran.

Nous ne pouvons pas accepter qu'on nous parle de dignité, nous ne pouvons pas accepter que l'on nous parle de mérite de ceux qui payent et de perte de confiance vis à vis de ceux qui ne payeraient pas. Nous devons au contraire dire que c'est normal aujourd'hui, nous devons au contraire reconnaître que les plus grands voleurs sont les plus riches. Un pauvre, quand il vole, il ne commet qu'un larcin ou une peccadille tout juste pour survivre par nécessité. Les riches ce sont eux qui volent le fisc, les douanes et qui exploitent les peuples.

Monsieur le président, ma proposition ne vise pas simplement à provoquer ou à faire du spectacle, je voudrais dire ce que chacun de nous pense et souhaite. Qui ici ne souhaite pas que la dette soit purement et simplement effacée ? Celui qui ne le souhaite pas, il peut sortir, prendre son avion et aller tout de suite à la banque mondiale payer ! Tous nous le souhaitons !

Je ne voudrais pas que l'on prenne la proposition du Burkina Faso comme celle qui viendrait de la part de jeunes sans maturité et sans expérience. Je ne voudrais pas non plus que l'on pense qu'il n'y a que les révolutionnaires à parler de cette façon. Je voudrais que l'on admette que c'est simplement l'objectivité et l'obligation et je peux citer dans les exemples de ceux qui ont dit de ne pas payer la dette des révolutionnaires comme des non révolutionnaires, des jeunes comme des vieux. Je citerai par exemple Fidel Castro, il n'a pas mon âge même s'il est révolutionnaire mais je pourrais citer également François Mitterrand qui a dit que les pays africains ne peuvent pas payer, que les pays pauvres ne peuvent pas ; Je pourrais citer Madame le premier ministre de Norvège, je ne connais pas son âge et je m'en voudrais de le lui demander. Je voudrais citer également le président Félix Houphouët-Boigny.

Si le Burkina Faso tout seul refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence.

========================

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara fut assassiné lors d'un coup d'État organisé par celui qui était considéré comme son frère, Blaise Compaoré. Plusieurs jours plus tard, il fut déclaré « décédé de mort naturelle » par un médecin militaire. L'absence de tout procès ou de toute enquête de la part du gouvernement burkinabé a été condamnée en 2006 par le Comité des droits de l’homme des Nations unies (voir :Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme)[6]. Par ailleurs, le gouvernement français de l'époque (cohabitation entre Jacques Chirac qui gouverne et François Mitterrand qui préside) est soupçonné d'avoir joué un rôle dans cet assassinat, ainsi que plusieurs autres gouvernements africains gouvernés par des amis de la France[7]. Kadhafi pourrait être impliqué et avoir utilisé ce meurtre pour redevenir un ami de la France.

Il a institué la coutume de planter un arbre à chaque grande occasion pour lutter contre la désertification. Il est le seul président d'Afrique (et sans doute du monde) à avoir vendu les luxueuses voitures de fonctions de l'État pour les remplacer par de basiques Renault 5. Il faisait tous ses voyages en classe touriste et ses collaborateurs étaient tenus de faire de même.


===========================

Pour découvrir de nombreux faits cachés qui seront bientôt enseignés partout: cliquez ci-bas et vous accéderez à des informations inouïes qui vous serviront pour épater et AIDER les autres --- »

Viny Eden


===================

*** Ces quelques 500 articles sont des extraits de mon immense document ‘’LEXYKA ou HUMANITÉ REINE’’, où j’y développe plus de 1500 thèmes à travers plus de 100 000 pages.


vous n’avez qu’à écrite sur GOOGLE « cielpourtous » ou « lexyka » ou « vinyeden » pour vous retrouvez dans quelques uns de mes blogs.


Partagez-nous vos critiques, vos SCOOPS, et vos solutions pour que nous en publions l’essentiel en cliquant ici

soleilpourtousleshumains@hotmail.com